1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Pour le NPA, l'exécutif est responsable des incidents en marge des manifestations
1 min de lecture

Pour le NPA, l'exécutif est responsable des incidents en marge des manifestations

Pour le NPA, François Hollande et Manuel Valls sont "les premiers responsables des incidents qui peuvent avoir lieu en marge" des manifestations.

Des banderoles du NPA lors de la manifestation pro-palestinienne à Barbès, le 19 juillet
Des banderoles du NPA lors de la manifestation pro-palestinienne à Barbès, le 19 juillet
Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Dans un communiqué, le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) estime que l'exécutif est responsable des incidents autour des manifestations ce week-end en Ile-de-France.

"François Hollande et Manuel Valls ont fait le choix scandaleux d'amalgamer la lutte pour les droits du peuple palestinien à l'antisémitisme et sont aujourd'hui, en raison des interdictions prononcées contre les manifestations, les premiers responsables des incidents qui peuvent avoir lieu en marge de celles-ci", estime le parti d'Olivier Besancenot.

"La solidarité avec les Palestiniens est légitime et n'a rien à voir avec l'antisémitisme", écrit le NPA dans un communiqué.

Un conflit politique

"Le NPA condamne, comme il l'a toujours fait, tous les propos et actes antisémites où qu'ils soient et d'où qu'ils viennent, du FN comme des amis de Soral et Dieudonné ou d'autres dangereux irresponsables qui travestiraient la solidarité légitime avec les Palestiniens", rappelle le parti d'extrême gauche.

À lire aussi

"Le mouvement de solidarité avec le peuple palestinien et le NPA ne confondent pas la population juive, ici ou en Israël, croyante ou non, avec la défense de la politique coloniale de l'Etat d'Israël. À l'inverse de ce que font aujourd'hui notamment le CRIF, qui affirme que les Juifs de France soutiennent Israël, et de la Ligue de Défense Juive (LDJ), qui appelle à des rassemblements pro-Israël devant des synagogues. Le conflit israélo-palestinien n'est pas un conflit religieux mais bel et bien un conflit politique", insiste le NPA.

Le parti a appelé "toutes les organisations politiques, syndicales et associatives à manifester mercredi prochain, à 18h30 à (la place de la) République, et à se joindre aux autres initiatives dans toute la France."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/