2 min de lecture Politique

Poitou-Charentes : un nouvel audit confirme la mauvaise gestion

La Nouvelle-Aquitaine a bel et bien hérité des 132 millions d'euros de factures impayées par la région anciennement dirigée par Ségolène Royal.

Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le Climat.
Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le Climat. Crédit : Miguel MEDINA / AFP
+AmbreDeharoJournaliste
Ambre Deharo

La guerre entre Ségolène Royal et Alain Rousset continue. Depuis plusieurs mois, l'ancienne présidente de la région Poitou-Charentes et l'actuel dirigeant de la région Nouvelle-Aquitaine, comprenant également l'Aquitaine et le Limousin, se lancent missive sur missive sur fond de factures impayées. Le Point a dévoilé le 27 octobre les conclusions d'un nouveau rapport que le président PS de la région Nouvelle-Aquitaine avait commandé il y a quelques mois au cabinet EY (anciennement Ernst and Young). Se concentrant plus précisément sur les factures charentaises. Et le rapport vient confirmer les conclusions du précédent audit d'avril dernier : la Nouvelle-Aquitaine a hérité dans ses comptes de 131,9 millions d'euros de factures impayées de la part de l'ancienne région de Poitou-Charentes. Factures qui étaient à régler en 2016. 

Le premier examen des finances commandé au printemps révélait une mauvaise gestion du temps du mandat de Ségolène Royal. Prêts toxiques, factures non payées, soutien financier à plusieurs sociétés qui ont fermé boutique... la liste était longue. Cependant Ségolène Royal s'était défendue et avait menacé dernièrement de porter plainte contre Alain Rousset si celui-ci persistait à évoquer le gouffre financier du Poitou-Charentes.

Reports d'échéances et départements trop gourmands

Dans son nouvel audit, EY montre clairement la gestion bancale de la région. Notamment dans le budget alloué à certains départements. Ainsi, la direction chargée de la formation professionnelle continue et de l'apprentissage aurait utilisé 50 % de son budget de l'année 2015 dès le mois de mars. Conséquence : les dépenses qui n'ont pu être assurées ont été reportées sur l'année 2016, soit plus de 44 millions d'euros. Quant à la direction des transports propres, elle a cumulé sur la même période près de 30 millions de factures impayées. Le cabinet EY donne notamment l'exemple suivant : le paiement de deux échéances de novembre et décembre 2015 pour l'achat de TER à la SNCF a été reporté en janvier 2016. Soit dans les comptes de la récente région Nouvelle-Aquitaine. La note est tout de même de 10 millions d'euros.

À lire aussi
Muriel Pénicaud, ministre du Travail politique
Muriel Pénicaud est l'invitée de RTL

Ségolène Royal contre attaque

Ségolène Royal est-elle pour autant la grande coupable ? Les principales incohérences relevées par le cabinet d'experts portent sur l'année 2015, soit un an après le départ de la ministre de l'Écologie de la tête du Poitou-Charentes. Cependant, jusqu'à présent, elle a vu dans ces deux audits une attaque personnelle. Son successeur à la tête de l'ancienne région, Jean-François Macaire, étant l'un de ses plus proches collaborateurs. 

La ministre prépare cependant sa défense. Une défense qui se baserait sur un rapport de la chambre régionale des comptes dont la publication est prévue pour la fin de l'année 2016. "Il n'y a pas d'impayés puisque la trésorerie disponible et le potentiel de recettes sont bien supérieures aux factures en paiement", évoque-t-elle notamment. Elle parle même d'un "excédent de trésorerie de 40 millions" d'euros. Et la ministre de l'Écologie ne semble pas décolérer de la publication de ce nouvel audit. Selon Le Point, elle dénonce "un tripatouillage différent du premier rapport", et "des chiffres faux [qui] sont dénoncés par le pré-rapport [de la chambre régionale des comptes". Elle attaque par ailleurs la gestion d'Alain Rousset, impliquant que la dette de l'Aquitaine a doublé sous le dernier mandat du président de région.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Ségolène royal Budget
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785486102
Poitou-Charentes : un nouvel audit confirme la mauvaise gestion
Poitou-Charentes : un nouvel audit confirme la mauvaise gestion
La Nouvelle-Aquitaine a bel et bien hérité des 132 millions d'euros de factures impayées par la région anciennement dirigée par Ségolène Royal.
https://www.rtl.fr/actu/politique/poitou-charentes-un-nouvel-audit-confirme-la-mauvaise-gestion-7785486102
2016-10-28 04:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/uzUZfQ_hB7zCw5v5mjY5rg/330v220-2/online/image/2015/1214/7780845230_segolene-royal.jpg