1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Peine de mort, homosexualité, Hadopi : la nomination de Jacques Toubon fait polémique
2 min de lecture

Peine de mort, homosexualité, Hadopi : la nomination de Jacques Toubon fait polémique

ÉCLAIRAGE - François Hollande envisage de nommer l'ancien ministre de la Justice d'Alain Juppé au poste de Défenseur des droits. Une décision qui fait grincer des dents à gauche.

Jacques Toubon, ancien ministre de la Justice (1995-1997) / Illustration
Jacques Toubon, ancien ministre de la Justice (1995-1997) / Illustration
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière

Jacques Toubon va-t-il succéder à Dominique Baudis ? C'est ce que souhaite François Hollande, qui envisage de le nommer au poste de Défenseur des droits. 

Aussitôt annoncé, ce choix a fait l'effet d'une bombe. Des députés socialistes ont dénoncé l'éventualité d'une telle nomination. Ils reprochent à Jacques Toubon, figure du RPR dans les années 80 et 90 et proche de Jacques Chirac, d'avoir voté "contre l'abolition de la peine de mort" en 1981.

À l'époque député RPR, celui qui pourrait succéder à Dominique Baudis avait en effet appelé à voter contre l'ensemble du projet de loi. Mais il avait bel et bien voté pour l'article 1 de ce texte, qui prévoyait la suppression de la peine capitale. 

Je suis favorable à l'abolition de la peine de mort

Jacques Toubon en 1981

"Par conviction intime, je suis favorable à l'abolition de la peine de mort", avait-il alors déclaré, tout en reprochant à l'ensemble du texte de ne pas "réviser l'échelle des peines à travers une réforme du code pénal".

Des positions controversées sur l'homosexualité

À lire aussi

Les prises de position passées de Jacques Toubon sur l'homosexualité font également polémique. En 1981 toujours, il avait voté contre l'abrogation des peines correctionnelles encourues pour les actes "impudiques ou contre nature" commis avec un mineur du même sexe.

"À l'heure où l'homophobie explose, où la parole raciste est complètement décomplexée, les jeunes socialistes souhaitent que cette proposition de nomination soit revue", ont écrit les jeunes socialistes (MJS) dans un communiqué.

Toubon, un défenseur de la loi Hadopi

Autre reproche fait à Jacques Toubon : ses sorties sur la loi Hadopi, censée réguler le partage d'oeuvres sur internet. Quelques mois après sa mise en place, l'ancien ministre de la Culture (1993-1995) et membre du collège de cette haute autorité réclamait "une extension réglementaire", autrement dit plus de pouvoir pour lutter contre le piratage.

Par ailleurs, Jacques Toubon était favorable à la coupure de l'accès internet aux personnes suspectées de télécharger des contenus illégalement. Mais le Conseil constitutionnel avait censuré cette proposition, au nom de la liberté d'expression.

Après l'annonce du souhait de François Hollande de le nommer au poste de Défenseur des droits, les internautes ont même inventé un hashtag pour protester sur Twitter : #ToutFaux.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/