1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Patrick Balkany s'excuse, après son coup de sang contre des journalistes de "BFMTV"
1 min de lecture

Patrick Balkany s'excuse, après son coup de sang contre des journalistes de "BFMTV"

VIDÉO - Le maire de Levallois-Perret s'est excusé après s'en être violemment pris à une équipe de "BFMTV". Il avait confisqué la caméra, qui a continué à filmer.

micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

Patrick Balkany s'excuse. L'ampleur de la polémique suscitée par son coup de sang contre des journalistes de BFMTV, dimanche 26 janvier, le maire UMP de Levallois Perret s'est expliqué au micro de France Bleu, mardi 5 février.

"Je suis désolé de m'être emporté. J'ai peut-être eu une réaction violente. Mais le journaliste m'a agressé avec des questions extrêmement déplacées", a-t-il estimé, comme le rapporte la station de radio sur son compte Twitter.

Dans le collimateur de la justice, Patrick Balkany n'avait pas aimé qu'une équipe de BFMTV l'interroge sur le sujet en pleine campagne électorale. Le maire UMP de Levallois-Perret s'en était violemment pris aux journalistes de la chaîne et s'était emparé de leur caméra. "Cassez-vous, tirez-vous", leur a-t-il lancé.

Dimanche 26 janvier, BFMTV commence par interroger Isabelle Balkany, qui refuse de répondre aux questions. Mais Patrick Balkany arrive et perd brutalement son sang froid.  "J'ai fini de vous parler, maintenant vous pouvez sortir et quitter ma permanence", fulmine-t-il, applaudi par ses sympathisants. "Cassez-vous", lance-t-il encore avant de revenir à la charge. "Tirez-vous, je la garde, vous nous faites chier", s'énerve-t-il en s'emparant de la caméra des journalistes. Il rentre alors dans sa permanence, la caméra -qui continue de tourner- entre les mains.

À lire aussi

"Je vais lui enlever", dit-il en essayant de retirer la bande. Son épouse et un autre proche essaient de le calmer, avant de rapporter la caméra aux journalistes, cinq minutes plus tard. Les époux Balkany sont sous le coup d'une . A deux mois des municipales, une information judiciaire pour "détournement de fonds publics" a aussi été ouverte.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/