1 min de lecture Polémique

Nicolas Domenach : "Mais si, les révolutionnaires ont fait des études !"

BILLET - Emmanuel Macron a récemment intimé à un jeune adolescent insolent de "faire les choses dans le bon ordre", à savoir avoir un diplôme avant de prétendre faire la Révolution. Ce qui a interpellé le journaliste Nicolas Domenach.

debat On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL
>
Nicolas Domenach : "Mais si, les révolutionnaires ont fait des études !" Crédit Image : PASCAL PAVANI / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Nicolas Domenach
Nicolas Domenach et Loïc Farge

Emmanuel Macron disait-il vrai ? Les révolutionnaires de France, de Navarre et du reste du monde ont-ils suivi des études poussées, et lesquelles ? Notons d'abord qu'il n'existe pas (ou plus) de ces écoles communistes où l'on décernait un diplôme es révolution, puisque celles de Moscou ont fermé, comme les séminaires très catholiques qui furent des fabriques à révolutionnaires.

En outre Marion Maréchal a certes beaucoup de gueule, mais il n'en est pas encore sorti, comme elle l'ambitionne, de diplômés susceptibles de révolutionner notre vie politique. En revanche, du côté des Insoumis, on tient une piste.

Les disciples de Jean Luc Mélenchon ont, pour la plupart, suivi les mêmes études d'histoire, avec un passage souvent par le trotskyme. C'est dans ces filières qu'on apprend la lutte des classes, les rapports de force et la frustration aussi de ne pas avoir des débouchés à la hauteur de ses espérances intellectuelles et financières. Ce parcours, cependant, donne des députés mieux formés que leurs adversaires qui ignorent l'Histoire, ce qui les expose à la répéter en balbutiant !

Il y a souvent une rupture qui intervient avec le système universitaire dit "bourgeois", et certains interrompent leurs études avant la fin pour poursuivre leur apprentissage et leur carrière dans les manifs et les mouvements extrêmes. Mais souvenons-nous que les grands révolutionnaires de 1789, tels Condorcet, Robespierre, Marat ou même Saint-Just, avaient reçu une formation de juriste.

À lire aussi
Gérald Darmanin, le 20 octobre 2020 gouvernement
Gérald Darmanin multiplie les prises de parole… au risque de brouiller le débat ?

J'ai demandé au ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, si le chef de l'État voulait vraiment recommander une filière révolutionnaire d'excellence. Il a tenu à me rassurer, et à travers moi la France entière : "Emmanuel Macron veut juste que chacun s'émancipe par le travail".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Études supérieures Syndicats
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants