2 min de lecture Nadine Morano

Nadine Morano est l'invitée de RTL

INVITÉE DE RTL - L'eurodéputée et candidate à la primaire de la droite est l'invité de Jérôme Florin.

Nadine Morano, députée européenne Les Républicains
Nadine Morano, députée européenne Les Républicains Crédit : SIPA / LILIAN AUFFRET
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
et La rédaction numérique de RTL

Nadine Morano, eurodéputée LR, a demandé mi-juillet "des actes forts" pour "terroriser les terroristes" et refuse de trouver des "excuses à ce barbare" qui a commis l'attentat de Nice, "une petite frappe condamnée par la justice et qui aurait mérité d'être expulsée". Après le massacre de Nice, "comme beaucoup d'entre vous, j'ai pleuré, le cœur serré, révoltée, en colère", a écrit également Nadine Morano sur sa page Facebook. "La guerre est là, bien présente sur notre sol, sur nos réseaux sociaux, dans les mosquées, dans les rues, alimentée par les mêmes qui détestent la France mais y vivent quand même, bénéficiant de ses avantages sociaux, souvent issus du monde arabe, ils ont viré vers l'islamisme. Nous les laissons nous envahir et proliférer", dénonce-t-elle. 

"Je le dis : trop de morts en France, trop de massacres ! Assez de discours, des actes forts. Je ne veux plus entendre de palabres. Le gouvernement n'est pas à la hauteur, les Français ne sont pas en sécurité face la barbarie, à la propagande, à la manipulation à l'origine de tous ces drames. Ne fermons pas les yeux, arrêtons de tourner la tête (...) Nous avons des ennemis de notre peuple au sein de notre peuple, renforcés par des infiltrés dans la vague migratoire de masse sans précédent que subit l'Europe." 

>> Suivez l'interview de Nadine Morano sur RTL dès 7h50 sur RTL.fr.

Mosquées salafistes et journée "burkini"

L'eurodéputée "demande une nouvelle fois la fermeture immédiate des mosquées salafistes", "la tolérance zéro contre tous ceux qui font des prêches au contenu contraire à nos valeurs, à nos lois et à notre République, ceux qui revendiquent la soumission de la femme", "le durcissement de la loi sur l'interdiction du port du voile intégral". Selon l'ex-ministre, "il est aussi temps de remettre de l'ordre et de l'autorité dans nos quartiers en perdition en y associant nos forces armées". "Notre démocratie est en danger, nous devons nous défendre. Nous devons terroriser les terroristes", affirme-t-elle. 

À lire aussi
Nadine Morano le 22 juillet 2020 sur RTL Coronavirus France
Coronavirus : "Pas suffisamment de précautions prises", déplore Morano sur RTL

Le 1er août une autre déclaration de l'ancienne ministre faisait couler beaucoup d'encre. "Je ne veux pas que la France devienne musulmane", attaquait-elle. Dans le style qui la caractérise, elle s'en est pris à l'islam au micro de RMC. Selon elle, la France serait sous le coup d'une "invasion massive arabo-musulmane". Pour l'éviter, elle a notamment appelé à "rééquilibrer notre immigration". Des propos polémiques alors que le week-end était marqué par de nombreuses prières et veillées inter-religieuses dans plusieurs villes de France, en mémoire du père Jacques Hamel assassiné le 26 juillet par deux terroristes. Quelques jours après, c'est à propos d'une journée "burkini" dans un parc aquatique du sud de la France que Nadine Morano a de nouveau communiqué sur son compte Facebook : "La provocation communautariste dans notre pays ne cesse de se développer, c'est inacceptable !" écrivait-elle sur le réseau social, appelant à signer une pétition pour interdire l’événement, "contraire à nos lois et à notre culture", et demandant aux responsables musulmans de le "condamner publiquement".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nadine Morano Primaire Les Républicains Les Républicains
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants