2 min de lecture Le Havre

Municipales au Havre : si Philippe est battu, il devra démissionner, selon Quatennens

INVITÉ RTL - Le député LFI du Nord appelle les électeurs à faire des municipales une "motion de censure citoyenne" contre un gouvernement qu'il juge "illégitime" sur la réforme des retraites.

micro générique Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Le Grand Jury d'Adrien Quatennens Crédit Image : SILVERE GERARD/AGENCE1827/RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Marie-Pierre Haddad

Au Havre, à une semaine du premier tour de municipales, Édouard Philippe multiplie les "réunions d'appartement" pour tenter de convaincre par petites grappes les électeurs, défendant une bière à la main son bilan et son programme.

Critiqué par ses opposants politiques pour cumuler le poste de premier ministre avec une candidature aux élections municipales au Havre, Édouard Philippe répond : être Premier ministre, "est-ce que ça s'arrêtera le lendemain des municipales, en mai 2022, ou quelque part au milieu, je ne sais pas. Tant qu'il (Emmanuel Macron) me demande de servir, je sers", expliquait-il.

Mais l'opposition ne voit pas les choses de la même façon. Lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI dimanche 8 mars, Adrien Quatennens a appelé à faire des élections municipales une "motion de censure citoyenne" contre un gouvernement qu'il juge "illégitime" sur la réforme des retraites

Sur la réforme des retraites ils n'ont aucun mandat et ils sont illégitimes

Adrien Quatennens, à propos du gouvernement
Partager la citation

"Il se pourrait bien que nous puissions imposer une motion de censure citoyenne" au gouvernement à l'occasion des municipales, affirme le député LFI du Nord. Notamment "si Édouard Philippe est battu au Havre, c'est le gouvernement qui peut tomber et dans ce cas-là, on aura été au bout de la logique de motion de censure citoyenne", a-t-il ajouté.

À lire aussi
Terrasse parisienne restaurant
Déconfinement : "Économiquement ce ne sera pas rentable" pour les restaurants, selon le GNI

Déplorant une "défaite morale particulière pour Édouard Philippe" après l'usage du 49.3 sur la réforme des retraites, il a estimé qu'"incontestablement ce gouvernement a un pli autoritaire voire des pulsions totalitaires". "Sur la réforme des retraites ils n'ont aucun mandat et ils sont illégitimes", a-t-il martelé. Selon lui, l'exécutif a utilisé le 49.3 "de manière détournée et abusive, sur un texte qui ne correspond même pas au programme présidentiel".

Évoquant le coronavirus, Adrien Quatennens a estimé qu'avec l'épidémie "on redécouvre les vertus de l'État et de la régulation" face à "la défaillance complète du marché qui est juste capable de s'affoler sur les cours de bourse et de multiplier le prix du gel hydroalcoolique". Il a appelé à la création d'un "pole public du médicament" permettant "de relocaliser la production d'un certain nombre d'entre eux" en France et d'"assurer une certaine forme de souveraineté sanitaire", alors que "nous sommes dépendants de la Chine à près de 90% en ce qui concerne les molécules". "S'il fallait en aller jusqu'à une logique de nationalisation" de certains laboratoires "pourquoi pas", a-t-il affirmé

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Le Havre Élections municipales Édouard Philippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants