1 min de lecture Info

Municipales à Paris : les partis de droite "solidaires" de NKM

Les dirigeants parisiens se sont déclarés "totalement solidaires" de Nathalie Kosciusko-Morizet, la candidate UMP aux municipales de 2014 à Paris, qui a décidé de changer de tête de liste dans le IIe arrondissement.

La candidate UMP à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet, le 13 février 2014 (archives).
La candidate UMP à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet, le 13 février 2014 (archives). Crédit : AFP / MIGUEL MEDINA
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les dirigeants parisiens de l'UMP, de l'UDI et du MoDem se sont déclarés "totalement solidaires" de la décision de Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) annoncée samedi 1er mars de changer de tête de liste dans le IIe arrondissement pour les élections municipales.

Hélène Delsol a "trahi la confiance de ses colistiers"

Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate à Paris face à Anne Hidalgo (PS), a retiré la tête de liste dans cet arrondissement à Hélène Delsol (UMP), pour avoir modifié, lors du dépôt de sa liste, le nom de son numéro deux, préférant finalement Aurélien Véron (ex-UDI) à Christophe Lekieffre (UMP) et contrevenant ainsi à l'accord signé entre l'UMP, l'UDI et le MoDem fin décembre. NKM a désigné Lekieffre en remplacement de Hélène Delsol.

"Nous déplorons l'attitude d'Hélène Delsol qui a trahi la confiance de ses colistiers" en ne respectant pas cet accord, déclarent dans un communiqué commun Philippe Goujon, président de la fédération UMP de Paris, Marielle de Sarnez et Christian Saint-Etienne, chefs de file respectifs du MoDem et de l'UDI dans la capitale. Ces dirigeants s'affirment "totalement solidaires de la décision de NKM" et soutiennent "pleinement la candidature de Christophe Lekieffre comme tête de liste (...)".

Enfin, Philippe Goujon et Christian Saint-Etienne ainsi que Marielle de Sarnez demandent "solennellement à Hélène Delsol de ne plus faire référence aux formations politiques" qu'ils représentent "ni d'utiliser leur identité visuelle sur l'ensemble de ses documents de campagne et réseaux sociaux", ajoute le communiqué. Delsol a assuré lors d'un point de presse qu'elle maintiendrait sa liste coûte que coûte, malgré le départ de quelques colistiers mécontents de certains de ses choix de personnes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants