1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Municipales 2014 à Vénissieux : l'extrême droite propose de "glisser une quenelle dans l'urne"
1 min de lecture

Municipales 2014 à Vénissieux : l'extrême droite propose de "glisser une quenelle dans l'urne"

À Vénissieux (Rhône), une liste d’extrême droite s'est qualifiée pour le second tour des municipales en invitant ses électeurs à "glisser une quenelle dans l'urne".

Affiche de Vénissieux fait Front
Affiche de Vénissieux fait Front
Crédit : RTL.fr
Marion Dubreuil
Marion Dubreuil

A Vénissieux, une liste d'extrème droite s'est qualifiée pour le second tour malgré un slogan très limite : "Glissez une quenelle dans l'urne", comme le rapporte Rue89.


Menée par deux exclus du FN, la liste "Vénissieux fait front" a obtenu 11,49% des voix au premier tour des municipales et se maintient au second tour - leur candidature a été validée malgré des irrégularités.

19 colistiers inscrits malgré eux

Sur l'affiche de campagne de "Vénissieux fait front" on retrouve des combats aussi hétéroclites que le "mariage homosexuel"  la "désinstrualisation" et la "théorie du genre", le tout agrémenté de cette référence douteuse au geste popularisé par Dieudonné.

Affiche de Vénissieux fait front
Affiche de Vénissieux fait front
Crédit :

Et ce n'est pas le seul "écart" des deux têtes de liste, Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac. 19 de leurs colistiers déclarent en effet avoir été inscrits contre leur gré

Le candidat soutenu par l'UMP a déposé un référé

À lire aussi

Pourtant, toujours selon Rue89, tout en reconnaissant des irrégularités, le préfet du Rhône a tout de même validé la candidature de la liste mardi 25 mars.

Résultat : dans la foulée, le candidat soutenu par l'UMP, Christophe Girard, a déposé un référé auprès du tribunal administratif. 

"Comment l'État peut-il accepter de valider ce qui ressemble bien à une tricherie électorale avec des Vénissians qui se retrouvent candidats malgré eux ?", s'interroge-t-il dans un communiqué publié sur son site internet. 

Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac, deux exclus du FN

Les deux hommes sont connus pour leurs positions antisémites. Tous deux ont été exclus du FN pour cette raison - Yvan Benedetti s'était qualifié lui-même "d'antijuif" et Alexandre Gabriac avait posé en photo faisant un salut nazi.



En février dernier, Marine Le Pen elle-même avait demandé l'interdiction de cette liste de "parasites".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/