1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Municipales 2014 à Paris : ce que risque NKM en cas de défaite dans le XIVème
1 min de lecture

Municipales 2014 à Paris : ce que risque NKM en cas de défaite dans le XIVème

DÉCRYPTAGE - Un nouveau sondage donne la candidate UMP battue dans son arrondissement. Et si sa place au Conseil de Paris était menacée ?

Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), ex-maire de Longjumeau (Essonne)
Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), ex-maire de Longjumeau (Essonne)
Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Romain Renner
Romain Renner

Il n'y a pas encore péril en la demeure mais la situation devient préoccupante. Selon un sondage réalisé par PollingVox et l'Observatoire du Changement Politique, Nathalie Kosciusko-Morizet serait battue par sa concurrente socialiste dans le XIVème arrondissement de Paris lors des municipales de mars prochain. Une première enquête, réalisée en novembre dernier, la donnait déjà perdante.

À un peu plus d'un mois du scrutin, l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy doit prendre cet avertissement au sérieux. Son éventuelle élection à la mairie de Paris ne dépend certes pas de sa victoire dans le XIVème, mais l'obtention d'un siège au Conseil de Paris en est la condition sine qua non. L'arrondissement de la candidate UMP offre dix places et le risque de rater le wagon est réel.

Un seul siège remporté en 2008

Les résultats annoncés par ce sondage ne l'empêchent pour le moment pas d'obtenir une place au Conseil de Paris. En cas de duel, Carine Petit (PS) est donné gagnante avec 55% des voix. Dans l'hypothèse d'une triangulaire, la candidate socialiste obtiendrait 48% des suffrages, devant NKM (36%) et Marielle de Sarnez (16%). Une défaite plus large pourrait, en revanche, tout changer. Science-fiction ? Pas si l'on considère les résultats des élections municipales de 2008.

La liste de gauche y avait obtenu 57,37% des voix devant l'UMP (28,09%) et le MoDem (14,54%). Au final, huit places de conseillers de Paris étaient tombées dans l'escarcelle des socialistes et de leurs alliés, la droite et le centre ne récoltant qu'un seul poste chacun. D'un siège remporté à zéro, il n'y a qu'un pas qu'un (très) mauvais score de NKM n'aurait aucun mal à franchir.

À lire aussi

NDLR : les candidats dans le XIVème arrondissement de Paris sont Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), Carine Petit (PS), Marielle de Sarnez (MoDem), Marie-Claire Carrère-Gée (dissidente UMP), Leila Chaibi (Front de Gauche), Tiphaine Leost (FN), Célia Blauel (EELV) et Nicolas Mansier (DVD).

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/