2 min de lecture Barrage de Sivens

Mort à Sivens : "On ne construit pas un barrage sur un cadavre", s'indigne Noël Mamère

Le maire de Bègles appelle François Hollande à la "responsabilité" après la mort de Rémi Fraisse. Il faut arrêter la construction du barrage selon lui.

Noël Mamère appelle à mettre fin au chantier du barrage de Sivens, où un manifestant est mort. (archives)
Noël Mamère appelle à mettre fin au chantier du barrage de Sivens, où un manifestant est mort. (archives) Crédit : AFP / BERTRAND GUAY
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"On ne va pas construire un barrage sur un cadavre", a répété Noël Mamère ce mardi 28 octobre dans les couloirs de l'Assemblée."Moi j'appelle à la responsabilité de M. Hollande et de M. Valls, et la seule responsabilité qui doit être la leur, c'est d'annuler la déclaration d'utilité publique" du barrage, a indiqué le député écologiste qui n'appartient plus à EELV. 

En pleine polémique sur la mort de Rémi Fraisse près du barrage de Sivens dans la nuit de samedi à dimanche, le député de la Gironde a appelé à "la responsabilité" de François Hollande et Manuel Valls pour qu'ils stoppent la construction du barrage de Sivens. Le député-maire de Bègles a estimé que "M. Valls et M. Hollande pleurent bien tardivement sur la dépouille de ce jeune homme".

Propos "scandaleux" de Cazeneuve

Il s'est indigné des propos "scandaleux et indignes du ministre de l'Intérieur" Bernard Cazeneuve, qui "procède à une criminalisation des écologistes et voudrait faire croire que nous (les écologistes) serions les complices" de la mort de Rémi Fraisse.

A la question "Bernard Cazeneuve doit-il démissionner ?", Noël Mamère a répondu: "dans tout autre Etat démocratique, quand il y a un affrontement et un mort, le ministre de l'Intérieur démissionne" mais "ce n'est pas ce que je demande". "L'affaire est suffisamment importante pour qu'elle ne soit pas instrumentalisée par tous ceux que l'on entend depuis ce matin, du ministre de l'Intérieur à M. Fillon". 

La majorité des manifestants pacifique

À lire aussi
Des gendarmes déployés à Sivens, en octobre 2016 justice
Toulouse : un gendarme condamné pour le mauvais usage d'une grenade de désencerclement

"L'immense majorité des opposants à ce projet, qui est qualifié de dispendieux et de dépassé par deux experts indépendants, est non violente et pacifique. Les manifestations violentes qui ont eu lieu l'ont été après les manifestations organisées par les associations", a-t-il dit. Rémi Fraisse "appartenait à une association qui, jusqu'à plus ample informé, n'est pas un repaire de gauchistes et qui s'appelle France Nature Environnement", a-t-il insisté.

"Quand j'entends aujourd'hui ceux qui nous dénoncent comme les complices de ceux qui ont cassé - nous avons toujours dénoncé les violences -, je ne les ai pas entendus pousser autant de cris d'orfraies pour les manifestations de bonnets rouges et de certains agriculteurs à Morlaix, où il y a des destructions massives payées par les contribuables", a-t-il aussi affirmé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Barrage de Sivens Noël Mamère Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants