1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Michèle Alliot-Marie a plus de chances de disputer la primaire de la droite et du centre que Nathalie Kosciusko-Morizet", estime Alain Duhamel

"Michèle Alliot-Marie a plus de chances de disputer la primaire de la droite et du centre que Nathalie Kosciusko-Morizet", estime Alain Duhamel

REPLAY / ÉDITO - Nathalie Kosciusko-Morizet va annoncer sa candidature à la primaire de la droite et du centre, même si ses chances paraissent infimes.

Alain Duhamel
Alain Duhamel
Crédit : Damien Rigondeaud
"Michèle Alliot-Marie a plus de chances de disputer la primaire de la droite et du centre que Nathalie Kosciusko-Morizet", estime Alain Duhamel
03:10
"Michèle Alliot-Marie a plus de chances de disputer la primaire de la droite et du centre que Nathalie Kosciusko-Morizet", estime Alain Duhamel
03:13
La Semaine Politique - Duhamel
Alain Duhamel
Journaliste

Nathalie Kosciusko-Morizet doit annoncer sa candidature à la primaire de la droite et du centre, ce 8 mars, au Journal de 20 heures sur TF1. "Si elle gagnait, ça serait la plus grande surprise politique de toute l'histoire de la Ve République", selon Alain Duhamel, qui ne remet pas cause ses qualités, "c'est une femme brillante, originale et combattante", mais  qui précise qu'au sein des Républicains, elle est marginale. "Elle représente quelque chose comme l'extrême-gauche de la droite". 

L'éditorialiste rappelle que Nathalie Kosciusko-Morizet n'est, pour le moment, pas en mesure de rassembler les parrainages nécessaires à sa candidature, "sauf si Nicolas Sarkozy décidait que ça l'arrangeait, car cela pourrait prendre quelques suffrages, par exemple, à Alain Juppé pendant cette élection". 

Moins de chances que les hommes

"La réalité, c'est qu'aujourd'hui, une femme parmi Les Républicains ayant une chance de disputer effectivement la primaire de la droite, c'est Michèle Alliot-Marie", juge Alain Duhamel. "Elle a la possibilité de le faire et surement l'envie de le faire". Malgré tout, Nathalie Kosciusko-Morizet incarne la nouvelle génération politique de la droite, "tout comme Bruno Le Maire, François Baroin et même Jean-François Copé", estime l'éditorialiste. 

En tant que femme, NKM a moins de chance de pouvoir remporter cette élection, face à tous les hommes candidats, mais cet investissement lui permettra d'être invité sur les plateaux TV et "de se forger une physionomie politique". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/