1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Meurtre de Chloé à Calais : "La France a besoin d'un réarmement pénal", selon Laurent Wauquiez :
2 min de lecture

Meurtre de Chloé à Calais : "La France a besoin d'un réarmement pénal", selon Laurent Wauquiez :

INVITÉ RTL - Après le drame de Calais, le secrétaire général de l'UMP avait fustigé la politique de "désarmement pénal" de Christiane Taubira, jugée comme "une folie".

Wauquiez
Wauquiez
Le Grand Jury du 19 avril 2015
54:55
Claire Gaveau
Claire Gaveau

"Cette affaire confirme que la politique de désarmement pénal de Mme Taubira est une folie". Laurent Wauquiez avait vivement attaqué la garde des Sceaux après le meurtre de la petite Chloé, à Calais. Une récupération politique fortement décriée par François Hollande lors de son passage au Supplément ce dimanche. "Christiane Taubira fait un travail très important, elle est attaquée bassement ", a-t-il déclaré sans jamais citer le secrétaire général de l'UMP. 

La politique proposée par Christiane Taubira (...) aggrave de façon dramatique la situation

Laurent Wauquiez

"C'est un drame. Comment n'arrive-t-on pas à se protéger contre ses montres ? Est-ce que la politique menée par madame Taubira permet de répondre à cela, ou est-ce que cela va aggraver les choses ?", s'est défendu Laurent Wauquiez, invité du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. Si la loi Taubira a été promulguée en août 2014, soit après la libération de l'auteur présumé des faits, le maire du Puy-en-Velay a rejeté la "lâcheté politique". "Le sujet c'est de savoir si la politique proposée par Christiane Taubira permet de corriger cela, or elle aggrave de façon dramatique la situation".

En ligne de mire ? La suppression des peines planchers ou les remises de peine. "Face à un drame comme celui-ci il y a des conséquences à tirer. Et ma conviction, c'est que le désarmement pénal ne fait que renforcer le danger", a clamé Laurent Wauquiez qui désire qu'une peine prononcée, soit une peine exécutée.

La peine prononcée doit être une peinte exécutée et la peine exécutée doit être intégrale

Laurent Wauquiez

Si le numéro 3 de l'UMP souhaite que le dispositif de suppression des peines planchers soit revu, il propose notamment la fin des remises de peine lors de violences, de récidivistes ou d'agressions sexuelles. "Dans ces trois cas de figures, la peine prononcée doit être une peinte exécutée et la peine exécutée doit être intégrale", a-t-il détaillé avant de clamer une nouvelle fois que le pays "a besoin d'un réarmement pénal". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/