1 min de lecture Pacte de responsabilité

Mélenchon appelle les députés PS frondeurs à former un groupe autonome

Les 41 députés socialistes qui ont choisi l’abstention lors du vote sur le pacte de stabilité de Manuel Valls devraient former leur propre groupe parlementaire, estime Jean-Luc Mélenchon.

Le co-leader du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, le 6 février 2014 (Archives).
Le co-leader du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, le 6 février 2014 (Archives). Crédit : AFP / DENIS CHARLEt
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Jean-Luc Mélenchon, le co-président du Parti de gauche, a appelé les 41 députés PS frondeurs lors du vote du pacte de stabilité à constituer un groupe autonome à l'Assemblée nationale. 

L'ancien socialiste a pressé "ces camarades, ces amis" qui se sont abstenus sur le programme de stabilité budgétaire, de "s'autonomiser". "Quitter le PS, c'est leur affaire, mais qu'ils s'autonomisent, qu'ils forment un groupe", a-t-il déclaré ce samedi 3 mai sur I-Télé. Selon lui, "ces socialistes là ont un rôle historique aujourd'hui. S'ils s'autonomisent, c'est eux qui recréeront la possibilité d'un dialogue à gauche et d'un autre gouvernement qui ait une politique de gauche".

"Je ne serai jamais personnellement un obstacle à aucun rassemblement pour peu que ce soit sur une ligne claire de gauche", a ajouté l'ancien candidat à la présidentielle.

Un groupe autonome pour dialoguer à gauche

En cas de groupe autonome, "nous ouvririons immédiatement le dialogue et il y a quatre composantes qui pourraient dialoguer : ces socialistes, le Front de gauche, les écologistes et le MRC de Jean-Pierre Chevènement. Il y a une majorité de rechange à celle de Manuel Valls mais pas avec le centre, avec la gauche", a-t-il assuré.

À lire aussi
Michel Sapin, ministre de l'Économie et des Finances pacte de responsabilité
Le gouvernement envisage de baisser l'impôt sur les sociétés pour les PME

Actuellement, selon Jean-Luc Mélenchon, "tout dialogue est pétrifié par cette situation : les écologistes sont partis à cause de Manuel Valls, le MRC n'a pas voté la politique du gouvernement, et nous le Front de gauche nous sommes tenus à l'écart de tout depuis tantôt deux ans (...) Manuel Valls, il a commencé à le faire, va chercher du côté du centre et de la droite l'appoint qu'il n'a pas".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pacte de responsabilité Jean-Luc Mélenchon Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants