1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. À Marseille, le PS veut "tourner une page" en vendant son siège
1 min de lecture

À Marseille, le PS veut "tourner une page" en vendant son siège

La Fédération du Parti socialiste des Bouches-du-Rhône a mis en vente son siège marseillais, estimé entre 3,2 millions et 3,6 millions d'euros.

Le siège marseillais du Parti socialiste, rue Montgrand, a été mis en vente.
Le siège marseillais du Parti socialiste, rue Montgrand, a été mis en vente.
Crédit : BORIS HORVAT / AFP
Ruiné, le Parti socialiste vend son siège à Marseille
01:30
Hugo Amelin & Geoffroy Lang

Les temps sont durs au Parti socialiste après les déroutes électorales successives de l’année de 2017. Après avoir perdu 90% de ses députés à l’Assemblée nationale, le Parti à la rose est confronté à de graves difficultés financières. Pour compenser la baisse prochaine de ses dotations publiques, le PS envisage de se séparer de certains de ses bijoux de famille, notamment dans le patrimoine immobilier.

Si la question de l'avenir du siège national rue de Solférino reste en suspens, la question du siège régional dans les Bouches-du-Rhône a été tranchée. La Fédération du Parti socialiste des Bouches-du-Rhône met en vente son siège situé dans le centre-ville de Marseille. Le prix de vente de ce "bâtiment de quatre étages d'un côté et deux d'un autre, répartis sur 1.400 m² est estimé entre 3,2 millions et 3,6 millions d'euros", a indiqué à l'AFP le secrétaire général de cette fédération, Michaël Bruel.

De longs pourparlers entre Paris et Marseille

Après des discussions entre le bureau de Marseille et la direction nationale pour savoir quelle était la meilleure des solutions", les socialistes ont décidé de vendre ce bien immobilier acquis il y a 35 ans. “C’était inévitable, la déroute est tellement grande, la situation est tellement grave qu’il fallait vendre ce siège qui est bien trop grand et dont les frais sont beaucoup trop importants”, assure Benoît Payan, conseiller départemental et municipal de Marseille, “vendre ce siège, ce n’est en réalité que nous tourner vers l’avenir”.

"Force est de constater que Paris doit faire des efforts budgétaires colossaux". La Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône "recherchera des locaux plus humbles" pour "un personnel qui sera moins nombreux", une fois que le siège actuel aura été vendu indique quant à lui Michaël Bruel.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/