2 min de lecture Front national

Marine Le Pen se dit "bien sûr" prête à discuter avec Laurent Wauquiez, qui refuse

En mai dernier sa nièce Marion Maréchal-Le Pen avait elle aussi fait un appel du pied au président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Marine Le Pen, le 18 juin 2017 à Paris
Marine Le Pen, le 18 juin 2017 à Paris Crédit : Denis Charlet / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

Elle a ouvert la porte, comme l'avait fait Marion Maréchal-Le Pen en son temps. Invitée sur BFMTV ce vendredi 22 septembre, Marine Le Pen a affirmé qu'elle était prête à discuter avec Laurent Wauquiez, candidat à la présidence du parti Les Républicains. "Bien sûr. Mais bien sûr", a-t-elle martelé. "Mais il ne veut pas", a poursuivi la présidente du Front national

Mais celle qui doit actuellement gérer le départ de son ancien bras-droit Florian Philippot a aussitôt nuancé son appel du pied : "Il est incroyable, il fait une grande interview dans Valeurs actuelles. Il commence par dire que ce qui a tué la droite c’est de se soumettre au diktat de la bien-pensance de la gauche. Et il termine en disant qu’il ne peut pas parler avec le Front national sinon la gauche va les traiter d’extrême droite. Vous voyez la solidité du personnage", a-t-elle raillé. 

"Je suis prête à parler avec tous ceux qui ne veulent pas faire une croix sur la nation", a continué Marine Le Pen, qui estime pourtant craindre que "hélas, monsieur Wauquiez souhaite faire une croix sur la nation française, parce que c'est un européiste convaincu", a-t-elle déploré. De son côté, le principal intéressé ne semble pas vraiment ouvert au dialogue avec le FN et surtout sa présidente. 

À lire aussi
Jean-Marie Le Pen, le 9 janvier 2019 extrême droite
Jean-Marie Le Pen fait ses adieux au Parlement européen et à la vie politique

Jamais, jamais d'alliance avec les Le Pen

Laurent Wauquiez, en juin 2017
Partager la citation

"Marine Le Pen a montré son vrai visage lors du débat de l'entre-deux-tours", confie-t-il au Figaro. "Celui de l'agressivité, de l'incompétence, de la méchanceté. Ce que les Français attendent, ce ne sont pas les vociférations et les éructations de Marine Le Pen", a fustigé Laurent Wauquiez

Ce n'est pas la première fois que le candidat à la présidence des Républicains reçoit une proposition de ce genre. En mai dernier, Marion Maréchal-Le Pen, qui a depuis quitté la vie politique, avait estimé qu'il faisait partie "de ceux dont les déclarations laissent penser qu'on aurait des choses à se dire et à faire ensemble". Mais Laurent Wauquiez avait été catégorique à l'époque : "Jamais, jamais d'alliance avec les Le Pen, ni de compromis avec le Front national". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Marine Le Pen Laurent Wauquiez
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790196292
Marine Le Pen se dit "bien sûr" prête à discuter avec Laurent Wauquiez, qui refuse
Marine Le Pen se dit "bien sûr" prête à discuter avec Laurent Wauquiez, qui refuse
En mai dernier sa nièce Marion Maréchal-Le Pen avait elle aussi fait un appel du pied au président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.
https://www.rtl.fr/actu/politique/marine-le-pen-se-dit-bien-sur-prete-a-discuter-avec-laurent-wauquiez-qui-refuse-7790196292
2017-09-22 16:26:54
https://cdn-media.rtl.fr/cache/n5lH6-JD0_1t3seuXxo3lA/330v220-2/online/image/2017/0619/7789025207_marine-le-pen-le-18-juin-2017-a-paris.jpg