1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Marine Le Pen et Martine Aubry prennent deux points de "bonnes opinions"

Marine Le Pen et Martine Aubry prennent deux points de "bonnes opinions"

EN IMAGES - Selon le tableau de bord Ifop de la rentrée pour "Paris Match", tous les politiques sont en baisse dans l'opinion publique, sauf les deux femmes qui prennent chacune deux points par rapport à juillet.

Marine Le Pen et Marine Aubry sont les seuls politiques à gagner des points dans le classement politique Ifop et Fiducial pour Paris Match et Sud Radio
Marine Le Pen et Marine Aubry sont les seuls politiques à gagner des points dans le classement politique Ifop et Fiducial pour Paris Match et Sud Radio
Crédit : AFP
Le candidat à la primaire LR a condamné à plusieurs reprises les propos de Nadine Morano sur la "race blanche" de la France.
Le candidat à la primaire LR a condamné à plusieurs reprises les propos de Nadine Morano sur la "race blanche" de la France.
Crédit : PATRICK HERTZOG / AFP
Le candidat à la primaire LR a condamné à plusieurs reprises les propos de Nadine Morano sur la "race blanche" de la France.
François Bayrou, lui, perd 5 points mais reste à la deuxième position (56%)
Le Premier ministre accuse lui aussi une baisse de 6 points mais garde la troisième place du classement
Martine Aubry est l'une des seules personnalités politiques à prendre des points. +2 pour la maire de Lille
La 2e personnalité à prendre deux points est Marine Le Pen qui cumule 35% de "bonnes opinions"
À l'inverse, Jean-Pierre Raffarin fait partie de ceux qui rencontrent une plus forte baisse : -8 points
Avec 47% de "bonnes opinions", Bernard Cazeneuve aussi perd 8 points de "bonnes opinions"
Enfin, Emmanuelle Cosse, chef d'EELV arrive à l'avant-dernière place et perd aussi 8 points
Le candidat à la primaire LR a condamné à plusieurs reprises les propos de Nadine Morano sur la "race blanche" de la France. Crédits : PATRICK HERTZOG / AFP
François Bayrou, lui, perd 5 points mais reste à la deuxième position (56%) Crédits : BORIS HORVAT / AFP
Le Premier ministre accuse lui aussi une baisse de 6 points mais garde la troisième place du classement Crédits : DOMINIQUE FAGET / AFP
Martine Aubry est l'une des seules personnalités politiques à prendre des points. +2 pour la maire de Lille Crédits : GUILLAUME SOUVANT / AFP
La 2e personnalité à prendre deux points est Marine Le Pen qui cumule 35% de "bonnes opinions" Crédits : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
À l'inverse, Jean-Pierre Raffarin fait partie de ceux qui rencontrent une plus forte baisse : -8 points Crédits : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Avec 47% de "bonnes opinions", Bernard Cazeneuve aussi perd 8 points de "bonnes opinions" Crédits : JOHN MACDOUGALL / AFP
Enfin, Emmanuelle Cosse, chef d'EELV arrive à l'avant-dernière place et perd aussi 8 points Crédits : XAVIER LEOTY / AFP
1/1

C'est un coup dur pour les politiques de tous bords. Selon le tableau de rentrée effectué par l'Ifop et Fiducial pour Paris Match et Sud Radio sur l'impression que nos élus donnent à l'opinion publique. La quasi-totalité des personnalités testées sont en baisse. Seuls deux d'entre eux sortent du lot. Il s'agit de Marine Le Pen et Martine Aubry qui prennent chacune deux points de "bonnes opinions" par rapport au mois de juillet. La présidente du Front national se classe ainsi à la trentième place avec un score de 35% et la maire de Lille, avec 54%, à la quatrième position.

D'autres ont le privilège du moindre mal et restent stables. On retrouve parmi eux, Emmanuel Macron, qui obtient 47% de "bonnes opinions", Najat Vallaud-Belkacem (46%), Harlem Désir (37%) et Florian Philippot (25%). Au 36e rang et avec 31% d'avis favorable, François Hollande est, lui, loin derrière nombre de ses ministres mais devant Hervé Mariton, qui prend la dernière place avec 15% d'opinions favorables.

Dans les duels qui opposent deux personnalités choisies par la rédaction, François Fillon est préféré à Bruno Le Maire, aussi bien dans l'opinion publique qu'auprès des sympathisants Les Républicains. En revanche, entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, c'est le maire de Bordeaux qui remporte le combat dans l'opinion mais pas chez les sympathisants du parti, qui sont 57% à préférer leur président.

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1.006 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage, niveau d’éducation) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par téléphone du 3 au 4 juillet 2015.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/