1 min de lecture Attentat

Magnanville : Manuel Valls n'y voit "aucune négligence", Jean-Jacques Urvoas plus prudent

Le premier ministre et le ministre de la Justice ne tirent pas tout à fait les mêmes enseignements de l'attentat perpétré à Magnanville.

Des policiers délimitant un périmètre de sécurité à Magnanville, le 14 juin 2016
Des policiers délimitant un périmètre de sécurité à Magnanville, le 14 juin 2016 Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Manuel Valls et Jean-Jacques Urvoas se connaissent bien. À l'époque où il était président de la Commission des lois, il constituait "l'un des importants relais vallsistes dans l'Hémicycle", raconte Marianne dans un article publié le 27 janvier. Cinq mois après sa nomination comme garde des Sceaux, voilà qu'un premier couac est suscité par les deux hommes plus tout à fait sur la même ligne.

Invité sur France Info à réagir à l'attentat perpétré contre les deux policiers de Magnanville lundi 13 juin, le ministre de la Justice a expliqué que la mise sur écoute du terroriste, Larossi Abballa, n'a pas permis "de déceler la préparation d'un passage à l'acte violent." Pourtant, l'homme de 25 ans, originaire de Mantes-la-Jolie, avait été condamné en 2013 à trois ans de prison dont six mois avec sursis pour participation à une filière jihadiste en partance vers le Pakistan. "Est-ce qu'il y a eu des failles ? Les magistrats nous le diront."

Je ne laisserai pas dire qu’il y a eu de la part de nos forces la moindre négligence

Manuel Valls, premier ministre
Partager la citation

Manuel Valls, lui, est moins prudent et se démarque clairement de la position avancée par son ministre. "Je ne laisserai pas dire qu’il y a eu de la part de nos forces la moindre négligence. Il y a toujours un échec lorsqu’il y a deux policiers qui sont assassinés dans des conditions atroces. Ils ont toute ma confiance et celle du gouvernement", a-t-il déclaré sur France Inter. Le premier ministre a annoncé qu'"il y a deux types de risques : l'attentat organisé, comme nous l'avons subi en 2015 ou à Bruxelles ou le fait d'individus, d'où le renforcement de nos renseignements pour resserrer au plus près les mailles du filet." Mais le premier ministre a conscience de la menace : "D'autres innocents perdront leur vie. C'est très difficile à dire."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat Yvelines Policiers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783694138
Magnanville : Manuel Valls n'y voit "aucune négligence", Jean-Jacques Urvoas plus prudent
Magnanville : Manuel Valls n'y voit "aucune négligence", Jean-Jacques Urvoas plus prudent
Le premier ministre et le ministre de la Justice ne tirent pas tout à fait les mêmes enseignements de l'attentat perpétré à Magnanville.
https://www.rtl.fr/actu/politique/magnanville-manuel-valls-n-y-voit-aucune-negligence-jean-jacques-urvoas-plus-prudent-7783694138
2016-06-15 18:39:24
https://cdn-media.rtl.fr/cache/zOXoU_dGYISI05_hmzoYyw/330v220-2/online/image/2016/0614/7783671734_des-policiers-delimitant-un-perimetre-de-securite-a-magnanville-le-14-juin-2016.jpg