3 min de lecture Emmanuel Macron

Macron face au "test Poutine"

REPLAY - Le président de la République reçoit ce lundi son homologue russe au château de Versailles. Une rencontre déterminante pour sa stature internationale.

BEGOT 245300 La Revue de Presse Amandine Begot
>
Adeline François : Cannes, l'audace et Emmanuel Macron face "test Poutine" Crédit Image : ALEXANDER ZEMLIANICHENKO / POOL / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Adeline François
Adeline François
Journaliste RTL

Nous sommes en mai 1717 à Versailles. En visite à la cour française, le tsar Pierre Le Grand, séduit par l'enfant roi Louis XV, a un geste spontané qui va marquer l'histoire : il saisit dans ses bras le petit garçon de 7 ans avec une affection toute paternelle. 300 ans plus tard, c'est cette rencontre qui fait l'objet d'une exposition au Grand Trianon, "tsar à Versailles" titre Le Figaro dans ses pages culture, qui note au passage qu'une phrase placée en exergue de l'expo attirera l'attention du visiteur : "Le nouveau gouvernement n'avait d'autre intention que de voltiger et d'amuser le tsar jusqu'à son départ sans rien conclure avec lui". 300 ans plus tard, c'est cette expo qu'Emmanuel Macron va inaugurer cet après-midi en compagnie de Vladimir Poutine. "Le plus jeune chef d'État élu au monde avec l'un des doyens de la géopolitique internationale", s'amuse Libération qui en fait sa une, "le test Poutine", avec la photo de Vladimir Poutine cherchant à serrer une main dans le vide.

Et c'est bien à un jeu de main que l'on s'attend. "Macron-Poutine, la diplomatie de la main froide", titre le journal L'Opinion. "Comment régler les grandes crises sans les Russes ?", demande Rémi Godeau qui estime cependant que "le nouveau tsar de Russie offre au président français une opportunité diplomatique rare ce lundi : reprendre la main !" Alors comme le dit Jean-Michel Servant dans Le Midi Libre, "tout sera dans la force du poignet". La force du symbole aussi, les ors de Versailles. Il est reproché au président français de magnifier Poutine en faisant à ce dictateur les honneurs de Versailles. "Mais, objecte Bruno Mège dans La Montagne, la proposition est réversible, à Versailles c'est aussi Macron qui se magnifie et qui affirme sa carrure, la fameuse présidence jupitérienne".

Dans Libération, une des figures de l'opposition syrienne, Basmma Kodmani livre une tribune pour demander au président français de ne pas tomber dans le piège  de Vladimir Poutine. "Monsieur le président, écrit-elle, lorsque vous vous retrouverez en tête-à-tête avec votre homologue, souvenez-vous d'Alep. N'oubliez pas les millions de Syriens toujours pris au piège du conflit, qui attendent de trouver protection et aide humanitaire en l'absence d'une solution politique tenue à distance par la stratégie de guerre totale menée par le régime syrien et son allié russe."

À lire aussi
Bruno Retailleau, invité de RTL le 15 novembre 2018. politique
Bruno Retailleau est l'invité d'RTL

La Palme d'or ne fait pas l'unanimité

Après les tsars, les stars. C'est l'autre débat qui agite la presse du jour : que vaut le palmarès du 70e Festival de Cannes ? Alors la Palme d'or ne fait jamais l'unanimité, et on le vérifie ce matin avec le film suédois "The Square" qui a donc été sacré hier soir. Le Figaro salue une Palme en or. "En couronnant cette satyre brillante du politiquement correct, la 70e édition du Festival s'offre un sacré coup de jeune", écrit le journal qui a les chevilles un peu enflées ce matin, ça doit être la montée des marches. De l’influence du Figaro sur le comportement des jurés cannois ? "La Palme d’or a récompensé le film que la rédaction avait choisi, se réjouit Éric Neuhoff. Pour la première fois, nos goûts ont coïncidé avec ceux des votants. Tout arrive. Voici un vrai film de droite, dans le bon sens du terme, d’un profond pessimisme, d’une drôlerie ravageuse, qui regarde l’homme comme il est, où l’éthique et l’esthétique semblent dictées par un tempérament." 

"'The Square' fait palme figure", titre Libé pour parler de la Palme d'or attribué au film suédois. Libé parle d'une "farce lourdingue" et d'un festival "décevant dans son ensemble. L'Obs n'est pas davantage convaincu, "The square" c'est "le Haneke de la blague carambar". Et Télérama sur son site enfonce le clou : "La palme d'or à 'The Square' ? Quel manque d'audace".

Un petit garçon russe star malgré lui

L'audace justement. Oui tiens, ça c'est un article dans les pages santé du Figaro qui interroge la notion d'audace, parce que l'audace c'est tendance. Le journal rappelle d'ailleurs que quelques heures après l'élection du nouveau président de la République, cet extrait d'un poème de René Char souvent cité par Emmanuel Macron avait enflammé les réseaux sociaux : "Va vers ton risque. À te regarder, ils s’habitueront." D’accord, mais "que faut-il posséder en soi pour oser ainsi ?", se demande Le Figaro qui après enquête conclut que l'audace est "un savant cocktail entre émotion et raison".

Alors saluons ce matin l'audace de ce petit garçon de 10 ans arrêté dans la rue à Moscou vendredi soir. La vidéo de son arrestation musclée a fait le tour de la Russie ce week-end, la police l'a embarqué car elle le soupçonnait de mendier. "En réalité, raconte ce matin L'Humanité, Oscar, c'est le nom de ce petit garçon,  lisait des poèmes pour travailler ses talents d'acteur". Le quotidien russe Moskovski Komsomolets lui avait même rendu hommage en le surnommant "le prince de la rue". Oscar sera peut-être acteur un jour, peut-être à Cannes, mais il est déjà une petite star au pays des tsars qui serraient les enfants dans leurs bras il y a 300 ans et les jettent aujourd'hui en prison.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Emmanuel Macron Vladimir Poutine Versailles
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788747489
Macron face au "test Poutine"
Macron face au "test Poutine"
REPLAY - Le président de la République reçoit ce lundi son homologue russe au château de Versailles. Une rencontre déterminante pour sa stature internationale.
https://www.rtl.fr/actu/politique/macron-face-au-test-poutine-7788747489
2017-05-29 10:42:08
https://cdn-media.rtl.fr/cache/6_jxKARHdDLzjJnKTBeiFA/330v220-2/online/image/2016/1102/7785559325_rsf-reproche-a-vladimir-poutine-l-atmosphere-etouffante-pour-les-voix-independantes-en-russie.jpg