1 min de lecture Terrorisme

Les mesures d'exception de Bruno Le Maire contre le terrorisme

LE GRAND JURY - Le député de l'Eure prône une incarcération préventive des fichés S et un durcissement des conditions permettant le regroupement familial.

245x300_Sportouch Le Grand Jury Benjamin Sportouch
>
Primaire Les Républicains : Le Maire veut incarner un "espoir" pour perturber le duel Sarkozy-Juppé Crédit Image : RTL / Frédéric Bukjalo / SIPA PRESS | Crédit Média : Olivier Mazerolle | Durée : | Date :
La page de l'émission
Olivier Mazerolle
Olivier Mazerolle et Ludovic Galtier

Pour lutter contre la montée du terrorisme en France, Bruno Le Maire avait proposé il y a un an d'expulser tous les fichés S étrangers. "Je n'ai pas varié de position depuis un an", a-t-il assumé au micro du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. Lorsqu'un fiché S présente une menace imminente, il faut l'interpeller avant, l'incarcérer et l'empêcher de commettre son acte. S'agissant d'un ressortissant étranger, il représente une menace, il est fiché S, il doit être expulsé immédiatement et automatiquement."

Pour Bruno Le Maire, le combat contre le terrorisme passe par un renforcement des forces de l'ordre et des militaires. Il défend une "justice d'exception et donc interner préventivement les fichés S français - plusieurs centaines de personnes - dans des centres de détention sous le contrôle des juges" et balaye les arguments de l'État de droit et de la présomption d'innocence. "Un État de droit qui ne garantit pas la protection des Français, ce n'est pas un État de droit."

Durcir le regroupement familial

Nicolas Sarkozy et Éric Ciotti, celui que l'on présente comme son probable ministre de l'Intérieur, demande une autre mesure d'exception dans ce contexte de menace terroriste : la suspension du regroupement familial. Au micro du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, Bruno Le Maire évoque ici "une confusion". "Est-ce qu'il faut mieux encadrer l'immigration liée au regroupement familial ? Oui."

À lire aussi
La police intervient sur les lieux d'une attaque au couteau à Melbourne le 9 novembre 2018 en Australie. terrorisme
Melbourne : des groupes affiliés à l'État islamique annoncent d'autres attaques

Le candidat à la primaire entend durcir les règles du regroupement familial, qui concerne selon lui 23.000 personnes. "En matière de regroupement familial, il faut 13.800 euros nets par an pour avoir droit au regroupement familial, je propose de le porter à 20.000 euros nets. Je propose que le contrôle se fasse aussi après que les familles soient arrivées. Si ce n'est pas respecté, on expulse ceux qui ne respectent pas les règles de droit."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Bruno Le Maire Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784631726
Les mesures d'exception de Bruno Le Maire contre le terrorisme
Les mesures d'exception de Bruno Le Maire contre le terrorisme
LE GRAND JURY - Le député de l'Eure prône une incarcération préventive des fichés S et un durcissement des conditions permettant le regroupement familial.
https://www.rtl.fr/actu/politique/les-mesures-d-exception-de-bruno-le-maire-contre-le-terrorisme-7784631726
2016-08-28 18:38:50
https://cdn-media.rtl.fr/cache/cbFjHG6eUIvO2nzHOz2LOg/330v220-2/online/image/2016/0828/7784630667_bruno-le-maire-invite-du-grand-jury.jpg