1 min de lecture Facebook

Les attaques contre Taubira sont "inqualifiables", dénonce Hollande

Selon Stéphane Le Foll, le président a jugé "inqualifiables" les attaques d'une élue de l'Essonne visant Christiane Taubira.

Christiane Taubira à l'Assemblée nationale
Christiane Taubira à l'Assemblée nationale Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

En Conseil des ministres ce mercredi 11 mars, François Hollande a jugé "inqualifiables" les attaques contre la ministre de la Justice, Christiane Taubira, a rapporté le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll.

"Le président de la République a souligné que les attaques qui étaient portées vis-à-vis de la garde des Sceaux étaient inqualifiables". Il aussi affirmé qu'"à un moment, il faut aussi rappeler que dans le débat politique on n'est pas obligé de tomber dans l'irrespect, l'indignité", a-t-il ajouté.

De son côté, le Premier ministre Manuel Valls a exprimé "l'indignation" et "la colère de l'exécutif. "Je veux dire, (...) notre colère face aux propos racistes, antisémites, homophobes, sexistes qu'on voit se répandre avec une très grande facilité ; notre indignation et notre colère à l'égard des propos vis-à-vis de Christiane Taubira", a-t-il dénoncé.

Ça n'a pas d'importance. C'est surtout fréquent... L'important n'est pas ma personne

Christiane Taubira
Partager la citation

Le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a de son côté demandé "des sanctions" à l'égard de l'auteure des propos, Isabelle Guinot, première adjointe sans étiquette au maire UMP de Juvisy-sur-Orge, "qui agresse une nouvelle fois" Christiane Taubira "parce qu'elle est noire".

À lire aussi
manifestations
Pour Christiane Taubira, les "gilets jaunes" sont "une marque de vitalité de la démocratie"

De son côté Christiane Taubira, invitée par RTL mercredi matin, a refusé de commenter cette attaque : "(Je ne réagis) pas à ça, parce que c'est juste lamentable. Ça n'a pas d'importance. C'est surtout fréquent... L'important n'est pas ma personne".

Elle vient de Cayenne, là où il y avait le bagne, qu'elle reparte là-bas

Isabelle Guinot, sur Facebook
Partager la citation

Le commentaire incriminé a été tenu le 8 mars sur Facebook par Isabelle Guinot : "c'est pitoyable d'avoir une telle ministre de la Justice. Elle vient de Cayenne, là où il y avait le bagne, qu'elle reparte là-bas vu qu'elle a toujours détesté la France", écrit l'élue dans les commentaires. Elle répondait là un lien partagé par une habitante de la commune intitulé "13.000 vols, 2.000 agressions et 200 viols par jour et le vidage des prisons va commencer...".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Facebook Stéphane Le Foll Manuel Valls
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants