2 min de lecture Twitter

"Légistatives 2017" : la faute d'orthographe qui affole Twitter

Le hashtag "#Légistatives" a été utilisé de nombreuses fois sur Twitter, y compris par des médias et politiques qui ne se sont pas rendus compte de l'erreur.

Une interface du réseau social Twitter (illustration)
Une interface du réseau social Twitter (illustration) Crédit : AFP / DAMIEN MEYER
Valentine De Brye

Une petite faute d'orthographe et c'est tout le réseau social qui s'emballe... Alors que les Français sont appelés à voter ce dimanche pour le premier tour des législatives, les réseaux sociaux sont souvent lieu de discussions et de débats politiques enflammés. 

C'est exactement ce qui s'est passé sur Twitter, sauf que ce n'est pas le hasthag #législatives2017 qui a fait sensation mais celui de #legistatives2017. Avec un "T" mal placé. Une coquille qui s'est retrouvé en "top" sur le réseau social. Presque tous les internautes se sont fait avoir y compris certains journalistes et politiques qui n'ont rien vu de cette petite faute. C'est le cas de la candidate LR, Valérie Boyer ou encore de Francis Letellier. 

Une coquille qui a eu le le don d'exaspérer ceux qui ne sont pas tombés dans le piège à l'instar de Raquel Garrido, la porte-parole de Jean-Luc Mélenchon : "Tellement de mépris pour les légisLatives que même le hashtag est mal écrit ! Marre de la Monarchie présidentielle", a-t-elle fustigé sur le réseau social.

Pour connaître l'origine de cette erreur, il faut remonter au 14 mai dernier. Il s'agit d'un tweet rédigé en corse par Jean-Félix Acquaviva, candidat nationaliste dans la 2e circonscription de Haute-Corse. Son hashtag a ensuite été réutilisé par un post d'un candidat de la France insoumise qui a été retweeté plus de 100 fois. C'est à partir de de ce tweet  que la machine s'est emballée, l'audience du hashtag a tout de suite atteint des sommets, médias, politiques et militants l'ont réutilisé sans s'en rendre compte.

À lire aussi
Le prince héritier d'Arabie Saoudite Mohammed ben Salmane en avril 2018 à l'Élysée espionnage
Twitter : deux ex-employés inculpés aux États-Unis pour espionnage au profit de Ryad

Des personnalités politiques majeurs comme Jean-Luc Mélenchon sont donc tombés dans le panneau, mais également des médias de premier plan comme le compte Twitter de l'Agence France-Presse. Comme l'explique nos confrères du Huffpost, il n'y a pas que la négligence qui est à l'origine de cette diffusion. L'audience croissante de ce hashtag est surtout du à une succession de facteurs humains et informatiques, qui ont donc mené ce #legistatives2017 en évidence sur le réseau social.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Twitter Réseaux sociaux Législatives 2017
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants