1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Le PRG veut négocier son alliance avec le gouvernement
1 min de lecture

Le PRG veut négocier son alliance avec le gouvernement

Les radicaux de gauche, derniers alliés du PS, exigent le retrait de nombreuses mesures gouvernementales.

Jean-Michel Baylet à l'Élysée, le 15 mai 2014.
Jean-Michel Baylet à l'Élysée, le 15 mai 2014.
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le président du PRG, Jean-Michel Baylet, a affirmé ce dimanche soir que les radicaux de gauche souhaitaient "négocier" les conditions de leur maintien au sein de la majorité gouvernementale, sans adresser d' "ultimatum" à ses alliés socialistes.
"Le problème qui se pose, c'est l'utilité des radicaux au gouvernement. Aujourd'hui, nous ne sommes pas associés aux choix du gouvernement. Aujourd'hui, nous avons l'impression que tout se passe en dehors de nous", a déclaré M. Baylet, qui était interrogé dans Soir 3.

Nous ne sommes pas dans l'ultimatum, nous voulons discuter, nous voulons négocier

Le président du PRG, Jean-Michel Baylet

"Nous ne sommes pas dans l'ultimatum, nous voulons discuter, nous voulons négocier", a-t-il cependant tempéré.
Les radicaux de gauche, derniers alliés du PS au sein de la majorité gouvernementale, exigent le retrait de nombreuses mesures, dont la suppression de la 1ère tranche de l'impôt sur le revenu proposée par Manuel Valls.
Jean-Michel Baylet doit soumettre à François Hollande et Manuel Valls, qu'il va rencontrer ce lundi, un "pacte de gouvernement" leur demandant de revenir sur plusieurs mesures fortes décidées ces dernières semaines. Faute de quoi, si le comité directeur de son parti qui doit se tenir ce vendredi y consent, les radicaux quitteraient le gouvernement.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/