1 min de lecture Chômage

Le prélèvement à la source est une "horreur pour les entreprises", tranche Pierre Gattaz

INVITÉ RTL - Le président du Medef s'est exprimé au lendemain de la publication des mauvais chiffres du chômage pour le mois d'août.

Elizabeth Martichoux L'invité de RTL Elizabeth Martichoux
>
Pierre Gattaz, invité de RTL le 27 septembre 2016 Crédit Image : Maxime Carignano / RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Elizabeth Martichoux
Elizabeth Martichoux et Clarisse Martin

Les chiffres du chômage publiés lundi 26 septembre accusent une hausse de 1,4% du nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A par rapport au mois de juillet. Une augmentation très importante, que le patron du Medef, Pierre Gattaz, explique par deux facteurs. L'un, exogène, comprenant les attentats de Nice et de Saint-Étienne-du-Rouvray au mois de juillet, et l'autre, endogène, c'est-à-dire les réformes structurelles que doit faire la France pour viser le "plein-emploi". Pour Pierre Gattaz, qui a "applaudi au pacte de responsabilité et au CICE, seulement "un tiers du chemin" a été accompli pour l'heure.

Malgré la baisse des charges chiffrée à 41 milliards d'euros depuis 2012, la fiscalité étouffe quand même les entreprises, soutient le patron des patrons, qui qualifie le prélèvement à la source "d'horreur", une "complexité supplémentaire" présageant une "catastrophe" au moment où l'économie française est "en convalescence". Pour redresser l'économie française et favoriser l'accès à l'emploi, le dirigeant préconise de miser sur la formation des salariés en besoin pour trouver un travail mais aussi de sanctionner davantage les abus. "Il y a des gens qui restent au chômage et travaillent au black pendant un an ou deux ans", accuse Pierre Gattaz.

Au sujet des difficultés rencontrées par l'usine Alstom à Belfort, Pierre Gattaz craint des commandes "artificielles", prises dans un but "électoraliste" par le gouvernement.  "Ça ne marchera pas durablement. On va régler le problème pendant deux ans et dans deux ans, vous aurez le même problème à régler", met en garde Pierre Gattaz. "Les entreprises sont des êtres vivants qui s'adaptent dans un monde en mutation permanente", défend le patron. Le 7 septembre, le constructeur a annoncé vouloir transférer la production de locomotives de Belfort dans une autre commune alsacienne. L'État, possédant 20% du capital d'Alstom, est un actionnaire capital. À quelques mois de la présidentielle, l'avenir du site apparaît être un enjeu politique crucial.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Chômage Pierre Gattaz Medef
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785007609
Le prélèvement à la source est une "horreur pour les entreprises", tranche Pierre Gattaz
Le prélèvement à la source est une "horreur pour les entreprises", tranche Pierre Gattaz
INVITÉ RTL - Le président du Medef s'est exprimé au lendemain de la publication des mauvais chiffres du chômage pour le mois d'août.
https://www.rtl.fr/actu/politique/le-prelevement-a-la-source-est-une-horreur-pour-les-entreprises-tranche-pierre-gattaz-7785007609
2016-09-27 08:12:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/gzkbZJ9FlbUJ06w33gXDWw/330v220-2/online/image/2016/0927/7785007939_pierre-gattaz-invite-de-rtl-le-27-septembre-2016.jpg