2 min de lecture Élections sénatoriales

Sénatoriales 2017 : la parité encore loin

Les femmes ne représentent même pas le tiers des sénateurs après le scrutin de dimanche.

L'hémicycle du Sénat vu depuis le bureau du président de la Chambre haute
L'hémicycle du Sénat vu depuis le bureau du président de la Chambre haute Crédit : AFP / Archives, Lionel Bonaventure
François Quivoron
François Quivoron
et AFP

Les élections sénatoriales, qui ont eu lieu dimanche 24 septembre, n'ont pas assuré un fort renouvellement des élus, comme cela avait été le cas en juin pour les élections législatives. Le Palais du Luxembourg n'a pas connu de cure de jouvence. Avec 60 ans et 8 mois de moyenne d'âge, le nouveau Sénat est à peine plus jeune qu'après l'élection de 2014, lorsque la moyenne était de 60 ans et 10 mois.

Le benjamin des sénateurs reste David Rachline (FN), élu en 2014 dans le Var, qui aura 30 ans en décembre. Le plus jeune élu de 2017 est le socialiste Xavier Lacovelli, âgé de 30 ans, qui a conquis son siège dans les Hauts-de-Seine. Le doyen est Gérard César (LR), 82 ans, élu en 2014 en Gironde, mais il s'apprête à abandonner son siège en raison de la loi sur le non-cumul des mandats. Les Républicains ont la moyenne d'âge la plus élevée (62 ans et 2 mois), devant les socialistes (60 ans et 6 mois).

La parité n'est pas respectée

Le nombre de sénatrices évolue peu, elles sont désormais 100, soit 29% des sièges, contre 95 en 2014. La République en marche ne compte que 14% de sénatrices, le taux le plus faible devant LR (26%), l'UDI (29%) et le PS (31%).

À lire aussi
Sénatoriales en Alabama : pourquoi la défaite républicaine est une claque pour Trump États-Unis
Alabama : pourquoi la défaite républicaine est une claque pour Donald Trump

Les retraités, au nombre de 88, sont toujours les plus représentés, mais en baisse par rapport au précédent hémicycle (105). Les cadres du privé sont désormais un peu plus nombreux (32 contre 22), quasiment au même niveau que les cadres de la fonction publique (33 contre 30). 51 personnes exercent des professions libérales (contre 44), 36 sont enseignants (contre 39).

Sur les 263 candidats "recyclés" qui s'étaient présentés aux législatives de juin, seuls quatre ont été élus : deux candidats LR, un divers droite et un "union de la gauche". 99 sénateurs étaient candidats à leur réélection, 69 ont réussi leur pari, en comptant la ministre MoDem Jacqueline Gourault, dont le siège était vacant depuis deux mois du fait de son entrée au gouvernement, et l'écologiste Esther Benbassa, élue à Paris après avoir été sénatrice du Val-de-Marne. Le président sortant Gérard Larcher (LR) enchaîne avec un cinquième mandat dans les Yvelines, quatre réélus partent pour un quatrième mandat et 19 pour un troisième.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections sénatoriales Sénat Parité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790223479
Sénatoriales 2017 : la parité encore loin
Sénatoriales 2017 : la parité encore loin
Les femmes ne représentent même pas le tiers des sénateurs après le scrutin de dimanche.
https://www.rtl.fr/actu/politique/la-parite-encore-loin-au-senat-7790223479
2017-09-25 12:14:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/K2o43KnpaVCmMBgUa4R26g/330v220-2/online/image/2017/0721/7789438807_l-hemicycle-du-senat-vu-depuis-le-bureau-du-president-de-la-chambre-haute.jpg