1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jean-Luc Mélenchon peut-il vraiment mener une fronde sociale ?
1 min de lecture

Jean-Luc Mélenchon peut-il vraiment mener une fronde sociale ?

REPLAY - DÉBAT - Pour Guillaume Roquette, du "Figaro Magazine", le leader de la France insoumise "est très fort pour nourrir un mouvement social mais il ne peut pas le provoquer".

Jean-Luc Mélenchon, lors d'un rassemblement contre la réforme du Code du travail, le 12 juillet 2017
Jean-Luc Mélenchon, lors d'un rassemblement contre la réforme du Code du travail, le 12 juillet 2017
Crédit : bertrand GUAY / AFP
Jean-Luc Mélenchon peut-il vraiment mener une fronde sociale ?
06:13
Le Mag Pol du 15 octobre 2017
26:04
Léa Stassinet

Fin septembre, Jean-Luc Mélenchon avait appelé à "déferler à un million sur les Champs-Élysées", pour protester contre la politique du gouvernement. Avec une différence de taille comparée aux dernières manifestations initiées par la France insoumise : il souhaitait être accompagné d'organisations syndicales. "Nous sommes prêts à nous ranger derrière eux", avait-il expliqué. Seulement, ces dernières ne semblent pas soutenir le chef des "insoumis" dans cette initiative. 

"Il s'est trouvé une excuse pour ne pas la faire", estime Guillaume Roquette, directeur de la rédaction du Figaro Magazine. "Il sait très bien qu'il n'y aura jamais assez de monde pour faire une manifestation de masse. Les précédents rassemblements ont été des semi-échecs et donc il dit : c'est parce que les syndicats ne veulent pas le faire avec moi", poursuit le journaliste. 

Il sait que le gouvernement a gagné la partie

Adrien Gindre, journaliste

Pour Adrien Gindre, chef du pôle France de LCI, Jean-Luc Mélenchon "sait que le gouvernement a gagné la partie, que les mesures vont entrer en vigueur et qu'il n'a rien pu empêcher. Donc la problématique pour lui, c'est d'occuper le terrain". 

Mais il se retrouve confronté à un obstacle de taille, rencontré par beaucoup avant lui, dont Ségolène Royal, explique Benjamin Sportouch, rédacteur en chef adjoint du service politique de RTL : "Cette masse de gens sur internet, comment vous les faites descendre dans la rue ? On sent que pour lui, c'est une vraie préoccupation, comment transformer la colère populaire en colère électorale et concrète ?". "Il est très fort pour nourrir un mouvement social mais il ne peut pas le provoquer", conclut Guillaume Roquette. "Là ils souffle, souffle sur les braises mais pour l'instant le feu social ne prend pas, et donc l'exercice reste inutile.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/