1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jean-Luc Mélenchon : "Avec l'Allemagne, le plan B c'est 'ou vous cédez ou on vous tue'"
1 min de lecture

Jean-Luc Mélenchon : "Avec l'Allemagne, le plan B c'est 'ou vous cédez ou on vous tue'"

REPLAY - INVITÉ RTL - À la veille du regroupement de la gauche européenne à la fête de l'Huma, Jean-Luc Mélenchon renouvelle sa volonté d'une "conférence internationaliste" sur le plan B.

Jean-Luc Mélenchon, invité de RTL, le 11 septembre 2015
Jean-Luc Mélenchon, invité de RTL, le 11 septembre 2015
Crédit : Paul Guyonnet / RTL.fr
Jean-Luc Mélenchon : "Avec l'Allemagne, le plan B c'est 'ou vous cédez ou on vous tue'"
08:05
Jean-Luc Mélenchon : "Avec l'Allemagne, le plan B c'est 'ou vous cédez ou on vous tue'"
08:01
Claire Gaveau
Claire Gaveau

La fête de l'Huma, "la plus grande fête populaire du pays avec la Foire du trône", selon Jean-Luc Mélenchon, démarre ce vendredi 11 septembre. L'occasion pour l'ancien candidat à la présidentielle de se rassembler avec certains leaders de la gauche européenne dont les anciens ministres des Finances italien et grec, Stefano Fassina et Yanis Varoufakis. "Nous allons ensemble lancer le processus en faveur d'une conférence internationaliste pour le plan B, qui consiste à ne pas regarder le gouvernement allemand décider pour tout le monde", déclare Jean-Luc Mélenchon alors que le plan A reviendrait à "négocier raisonnablement"

Mais le leader du Parti de gauche charge une nouvelle fois l'Allemagne. "À partir du moment où l'on dit non, il faut être capable de faire autre chose et le plan B c'est l'ensemble des options qui permettent de ne pas céder", détaille-t-il défendant notamment Alexis Tsipras qui a cédé à "l'épreuve de la violence" dans la crise économique grecque. 

Hors de question pour lui "d'accepter le statut de colonie du gouvernement allemand". "Je pense que la France est puissante et qu'elle a les moyens de s'opposer à ce type de pratique", a-t-il lancé. Avant de charger Angela Merkel : "Elle, elle a un plan B. Si vous n'êtes pas d'accord, elle vous fait le 'Grexit', le 'Franxit'... C'est à dire que le plan B c'est 'où vous cédez ou on vous tue'", a-t-il conclu.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/