1 min de lecture Polémique

"Jean-Louis Debré, le 'best friend' de François Hollande", analyse Nicolas Domenach

REPLAY / BILLET - L'ancien président du Conseil constitutionnel reproche aux "frondeurs" d'affaiblir les institutions en harcelant le chef de l'État.

micro générique On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
"Jean-Louis Debré, le 'best friend' de François Hollande", analyse Nicolas Domenach Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Nicolas Domenach
Nicolas Domenach et Loïc Farge

"Si un ami est celui qui vous arrive quand tout le monde vous laisse tomber, alors en voici un de 'best friend', et ce n’est pas n’importe qui puisqu'il s’agit de Jean-Louis Debré !", lance Nicolas Domenach. Il raconte que l'ancien président du Conseil constitutionnel, et proche de Jacques Chirac, "est allé devant les élus du groupe socialiste pour leur reprocher vertement de ne pas soutenir comme il le fallait le président de la République" (une scène incroyable qui s'est déroulée à huis clos). Il a accusé les "frondeurs" d'affaiblir les institutions en harcelant le chef de l’Etat et de fragiliser l’autorité du pouvoir en menant "une guérilla infantile" contre François Hollande. "Une sévère leçon institutionnelle, mais qui était aussi très politique", décrypte le journaliste.

Jean-Louis Debré a averti solennellement ces députés socialistes "qu’ils seraient balayés s’ils persistaient dans leur fractionnisme frondeur", rapporte-t-il. "En imaginant vous sauver tout seuls en flinguant votre camp, vous vous tirez une balle dans le pied, et même dans la tête tout en faisant le jeu de l’extrême droite et des populistes", les a-t-il sermonnés. L’ex-ministre de l’Intérieur, autrefois honni par la gauche, a si bien chauffé la salle qu’il a été applaudi à tout rompre par les élus socialistes. Sauf par les "frondeurs".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Présidence de la République Institutions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants