2 min de lecture François Bayrou

Jean-François Copé prédit "une vague bleue" aux municipales

INVITÉ GRAND JURY - Le président de l'UMP voit une "vague bleue" aux municipales et rejette toute alliance avec le Front national. Sur le cas de François Bayrou et de la ville de Pau, il se dit "un peu perdu"

Jean-François Copé au "Grand Jury" dimanche 9 février.
Jean-François Copé au "Grand Jury" dimanche 9 février. Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / Abacapress
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

"Les conditions sont réunies pour réaliser une vague bleue". Jean-François Copé s'est dit optimiste pour l'UMP  lors du Grand Jury RTL / Le Figaro / LCI à l'approche des élections municipales qui se tiendront les 23 et 30 mars 2014. "Si nous avons la majorité des villes de plus de 9.000 habitants, cela voudra dire quelque part que les Français ont souhaité que la France redevienne bleue", a estimé le président de l'UMP.

"Les Français sont innombrables aujourd'hui à manifester leur colère, leur indignation", a remarqué le président de l'UMP. "En démocratie doit venir le temps du vote et l'élection de mars doit être un moment pour les Français de dire qu'ils veulent que leur ville soit mieux dirigée (...) et l'occasion de dire stop à François Hollande".

J'avoue que sur Pau, je suis un peu perdu

Jean-François Copé
Partager la citation

Jean-François Copé s'est dit "un petit peu perdu", sur le cas de Pau, où le candidat de l'UMP a été amené à se retirer, laissant François Bayrou seul, sans concurrent investi par l'UMP. "J'ai souhaité un candidat de l'UMP à Pau pour les raisons que chacun connait : François Bayrou ayant appelé à voter pour François Hollande et contribué à le faire gagner".

"J'avoue que sur Pau, je suis un peu perdu", a concédé le maire de Meaux, comme je dois le dire souvent avec François Bayrou sur un certain nombre de positions qu'il a prises ces dernières années."

À lire aussi
François Bayrou, le 8 octobre 2018 à Pau François Bayrou
Pour François Bayrou, les annonces d'Emmanuel Macron constituent "une révolution"

A savoir si l'UMP mènerait des alliances locales avec le Front national, le président de l'UMP a répondu avec fermeté : "Il n'y aura aucune alliance d'aucune sorte ni avant le premier ni avant le second tour avec le Front national. Je veux dire aux Français et aux Françaises qui veulent sanctionner la gauche qu'ils ne se méprennent pas ; voter pour le Front national c'est exprimer une exaspération qui va donner un coup de main à la gauche et pas à la droite, parce que François Hollande dira on ne change rien," considère le député-maire de Meaux.

Les élections européennes en ligne de mire

L'année 2014 sera aussi celle des élections européennes. Sur ce sujet, Jean-François Copé, qui s'est dit "profondément européen", réclame "une autre Europe" et rejette des "Etats-Unis d'Europe". "Il n'y a pas de ligne fédérale à l'UMP, indique le président du parti. On est pas en train de dire qu'on veut des États-Unis de l'Europe, ça n'a pas de sens (...) L'Europe c'est 2.000 ans d'histoire, avec des États qui ont chacun leur histoire, leurs tensions. Je veux dire ici que la défense de l'Europe de la paix est incontournable mais ce ne suffit plus. Il faut une Europe qui protège, comme le disait si bien Nicolas Sarkozy."

>
Le Grand Jury du 09 février 2014 - Jean-François Copé - 2e partie Crédit Média : rtl.fr | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Bayrou François Hollande Front national
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7769602316
Jean-François Copé prédit "une vague bleue" aux municipales
Jean-François Copé prédit "une vague bleue" aux municipales
INVITÉ GRAND JURY - Le président de l'UMP voit une "vague bleue" aux municipales et rejette toute alliance avec le Front national. Sur le cas de François Bayrou et de la ville de Pau, il se dit "un peu perdu"
https://www.rtl.fr/actu/politique/jean-francois-cope-predit-une-vague-bleue-aux-municipales-7769602316
2014-02-09 21:26:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/RwpBkrUYQ9icsVjEX-1kTA/330v220-2/online/image/2014/0209/7769602218_jean-francois-cope-au-grand-jury-dimanche-9-fevrier.jpg