2 min de lecture Politique

Hollande "pas candidat" en 2017 si le chômage ne baisse pas, un pari faussement risqué

DÉCRYPTAGE - François Hollande a déclaré qu'il ne serait pas candidat à un second mandat en 2017 si le taux de chômage ne baissait pas d'ici là. En 2007, Nicolas Sarkozy avait déjà fait cette promesse.

François Hollande, à Paris. (archives)
François Hollande, à Paris. (archives) Crédit : AFP / ALAIN JOCARD
Générique 3
Dominique Tenza Journaliste RTL

François Hollande est de retour au premier plan, après s'être effacé au profit de Manuel Valls, fraîchement nommé à Matignon. Le président de la République, qui s'est gardé de trop s'engager dans l'affaire Aquilino Morelle, a laché une petite phrase qui a fait grand bruit, vendredi 18 avril, en marge d'un déplacement à Clermont-Ferrand.

"Si le chômage ne baisse pas d'ici à 2017, je n'ai aucune raison d'être candidat, ou aucune chance d'être réélu", a déclaré le chef de l'État lors d'un déjeuner avec des salariés de Michelin.

Un pari faussement risqué

Avec cette petite phrase, François Hollande veut montrer qu'il s'engage, qu'il prend des risques. Car s'il échoue, il ne pourra pas se présenter à sa propre succession. Mais il se sait : le pari n'est pas aussi risqué qu'il en a l'air.

D'abord parce que le taux de chômage bat des records tous les mois  Il est donc raisonnablement envisageable de voir arriver une baisse à moyen terme. Au moins d'ici 2017. En plus de la conjoncture internationale, économiquement favorable, le Président a promis des baisses de charges pour les entreprises, ce qui devrait logiquement produire quelques effets sur la courbe du chômage.

À lire aussi
Edouard Philippe, le 31 mai Matignon
Les avantages des anciens premiers ministres encadrés pour plus de transparence

En réalité, cette déclaration sur la prochaine présidentielle lui permet donc surtout de repousser un peu plus loin encore l'épineuse question du chômage. Il avait d'abord promis "l'inversion", puis a parlé de la "stabilisation", et se laisse désormais jusqu'à 2017 pour renouer avec l'emploi.  

Comme Sarkozy avant lui

François Hollande n'est pas le premier à lier son sort aux fluctuations de l'emploi. Son prédécesseur, Nicolas Sarkozy, avait fait le même type de promesse en 2007, juste avant son élection. "Je veux m'engager, sur 5% de chômeurs à la fin de mon quinquennat. Si on s'engage sur 5% et qu'à l'arrivée il y en a 10%, c'est qu'il y a un problème", avait déclaré le candidat de l'UMP.

Un mandat plus tard, le chômage avait franchi la barre des 10% et Nicolas Sarkozy raté son objectif. Ce qui ne l'a pas empêché se représenter en 2012. Avec la réussite que l'on sait.

>
Hollande repousse le problème du chômage Crédit Image : RTL | Crédit Média : Dominique Tenza | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique François Hollande Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7771293906
Hollande "pas candidat" en 2017 si le chômage ne baisse pas, un pari faussement risqué
Hollande "pas candidat" en 2017 si le chômage ne baisse pas, un pari faussement risqué
DÉCRYPTAGE - François Hollande a déclaré qu'il ne serait pas candidat à un second mandat en 2017 si le taux de chômage ne baissait pas d'ici là. En 2007, Nicolas Sarkozy avait déjà fait cette promesse.
https://www.rtl.fr/actu/politique/hollande-pas-candidat-en-2017-si-le-chomage-ne-baisse-pas-un-pari-faussement-risque-7771293906
2014-04-19 14:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/WZIriXbyFiq84m8WvgJoaQ/330v220-2/online/image/2014/0402/7770899312_paris-le-19-mars-2014-francois-hollande-s-adressera-aux-francais-a-20h-ce-lundi.jpg