3 min de lecture François Hollande

Hollande dans le Pas-de-Calais pour donner un nouvel élan aux quartiers défavorisés

Hollande se rend dans le Pas-de-Calais ce mardi afin de soutenir les quartiers défavorisés.

François Hollande. (archives)
François Hollande. (archives) Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

François Hollande se rend ce mardi à Boulogne-sur-Mer et Lens, dans le Pas-de-Calais, pour donner un nouvel élan à la politique en faveur des quartiers défavorisés, qui devrait recevoir cinq milliards d'euros au cours des dix prochaines années.

Ce déplacement "sera une étape très importante en termes de symbole mais aussi pour le déclenchement d'une procédure de rénovation urbaine lourde", a déclaré ce lundi le ministre de la Ville, Patrick Kanner, qui accompagnera le président, ainsi que la secrétaire d'État Myriam El Khomri, tous deux nouveaux venus du gouvernement Valls 2.

200 quartiers "où la pauvreté est la plus forte"

A la veille de la visite présidentielle, l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) a adopté la liste des nouveaux quartiers prioritaires, choisis pour leurs "dysfonctionnements urbains les plus graves", et qui bénéficieront du second programme de rénovation prévu sur dix ans.

Il s'agit des 200 quartiers "où la pauvreté est la plus forte, et où les habitants ont aujourd'hui le plus de mal à se loger correctement, à accéder aux services publics ou à des transports de qualité", note le ministère. A cette liste s'ajoutent une cinquantaine de quartiers d'intérêt régional, présentant également des "enjeux importants".

Générer 20 milliards d'euros de travaux et 300.000 emplois

À lire aussi
François Hollande, ancien président de la République. François Hollande
Mort de Jacqueline Sauvage : "Elle est décédée en liberté", réagit François Hollande

Au total, l'État doit consacrer cinq milliards d'euros à ces quartiers, financés grâce au concours d'Action logement, dans le cadre du nouveau programme national de rénovation urbaine (NPNRU). L'objectif est de générer, par ricochet, 20 milliards d'euros de travaux, et 300.000 emplois dans l'économie.

L'idée est de tirer les leçons du premier plan, entamé en 2003, et de ne plus se concentrer sur le seul urbanisme, mais au contraire d'avoir une "approche transversale" en jouant sur les trois leviers du développement économique, de la rénovation urbaine et de la cohésion sociale.

Le programme inclut des copropriétés

La politique de rénovation veut toujours traiter les quartiers historiques des grands ensembles, mais elle prendra aussi en compte des villes moyennes ou des centres villes qui ont pu se paupériser. On trouve ainsi parmi les nouveaux quartiers les centres de Saint-Denis ou de Thiers.

Autre nouveauté, le programme inclut des copropriétés, comme à Pierrefitte ou dans le bas-Clichy en Seine-Saint-Denis. "On s'attaque à l'habitat privé, qui reste comme des verrues au milieu des quartiers rénovés", souligne-t-on au ministère. "Le message n'est pas de dire : il y aura une intervention massive sur les copropriétés, mais juste que ce n'est pas exclu."

Hollande se rendra dans des quartiers marqués par une grande précarité

L'Etat peut en effet intervenir sur ce volet depuis la loi Alur, note-t-on au ministère, en relevant que "certains copropriétaires paient 300 ou 400 euros par mois alors qu'il n'y a pas de poubelles, pas d'ascenseur". Pour la première fois, la rénovation urbaine s'attaque aussi à l'habitat social horizontal, notamment dans les bassins miniers.

A Boulogne-sur-Mer comme à Lens, Hollande se rendra dans des quartiers marqués par une grande précarité, conjuguant faibles revenus par habitant et forts taux de chômage. Visite d'école, présentation d'un projet de renouvellement urbain, signature d'une convention avec une entreprise et table ronde avec habitants et acteurs locaux sont au programme du chef de l'État le matin dans le premier port de pêche français. A Lens, l'après-midi, il inaugurera un centre socio-culturel avant de prononcer un discours.

Nouvelles mesures

"Il s'agit de dire qu'en cette fin d'année, la République se mobilise pour les quartiers les plus en difficulté, sur tous les aspects : politique de la ville, rénovation urbaine, services publics de proximité, éducation nationale...", a dit l'entourage du président, précisant qu'il annoncerait de nouvelles mesures.

Au lendemain de son discours sur l'immigration, Hollande se retrouvera sur d'anciennes terres de gauche à reconquérir, après la très forte poussée du Front national aux dernières élections. Outre la prise d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), le FN a percé dans de nombreuses petites communes aux municipales de mars. Lors des européennes en mai, la liste menée par Marine Le Pen est arrivée largement en tête dans le Nord-Pas-de-Calais (plus de 35% des suffrages).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Pas-de-calais Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants