1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Hamon fait de la place aux écologistes dans son équipe de campagne
1 min de lecture

Hamon fait de la place aux écologistes dans son équipe de campagne

Le socialiste a publié son nouvel organigramme dimanche 5 mars. Yannick Jadot est nommé "conseiller spécial" du candidat.

Yannick Jadot et Benoît Hamon, le 26 février 2017.
Yannick Jadot et Benoît Hamon, le 26 février 2017.
Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Léa Stassinet

Après plusieurs semaines de négociations, ils avaient fini par trouver un accord. Le 23 dernier, Yannick Jadot, le candidat Europe Écologie - Les Verts s'est retiré au profit du candidat socialiste. "Mon objectif est que le prochain président soit écologiste. La victoire de Benoît Hamon à la primaire à gauche a modifié le paysage politique et a donné à chacun une responsabilité […] Ma responsabilité c’est de dépasser les ego", déclarait-il le soir-même au journal télévisé de France 2. C'est la première fois depuis 1969 que l'élection présidentielle devra se passer d'un candidat issu du mouvement écologiste. 

Et pour concrétiser ce ralliement, l'équipe de campagne de Benoît Hamon s'est agrandie, accueillant plusieurs membres du parti EELV. À commencer par Yannick Jadot, qui occupe désormais un poste de "conseiller spécial" du candidat socialiste. Michèle Rivasi, finaliste de la primaire écologiste en novembre rejoint quant à elle la cellule "missions énergies 2025", au même titre que Ronan Dantec, sénateur EELV de Loire-Atlantique. L'eurodéputé et ancien secrétaire général d'EELV Pascal Durand intègre lui "l'équipe projet" avec l'écologie pour principal sujet de réflexion. Autre membre du parti à rejoindre Benoît Hamon, Marine Tondelier, membre de la direction d'EELV, qui arrive au sein de "l'équipe riposte". 

Mais le candidat socialiste a également convié d'anciens candidats écologistes à l'élection présidentielle. On retrouve par exemple Éva Joly, qui s'est présentée pour les Verts en 2012, au poste de "responsable thématique" sur les questions de lutte contre l'évasion fiscale. Le député européen José Bové, candidat en 2007 fait lui aussi partie de l'aventure. Il sera lui aussi "responsable thématique", mais se concentrera sur les problématiques liées à la mondialisation agricole

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/