1 min de lecture La République En Marche

Gilles Le Gendre sur RTL : "Il y a un sentiment de suspicion des politiques"

INVITÉ RTL - Le porte-parole du groupe La République En Marche à l'Assemblée nationale évoque avant tout les "suspicions" des Français concernant le travail des parlementaires.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Gilles Le Gendre sur RTL : "Il y a dans ce gouvernement des intérêts contradictoires" Crédit Image : Kathleen Franck / RTLnet | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Les parlementaires sont-ils trop payés ? La question revient régulièrement sur le devant de la table. Si certains députés se plaignent de leur rémunération, les Français dénoncent régulièrement le train de vie des élus.

"Je ne suis pas sûr que les Français pensent cela. Il y a un vrai sentiment de suspicion de l'ensemble de la classe politique. Pas tant sur la rémunération ou le mode de vie, mais le principal reproche c'est que depuis 20 ou 30 ans, les classes politiques ont créé une immense inefficacité de l'action publique", déplore Gilles Le Gendre, député de Paris et porte-parole de La République En Marche à l'Assemblée nationale.

C'est pourquoi, selon lui, les propos de François Ruffin, qui avait annoncé sa décision de ne toucher que le Smic à l'Assemblée, sont de la pure "démagogie". "Nous devons être fier de ce que nous faisons, nous devons expliquer ce que nous faisons et obtenir des résultats. Ce qui est important aujourd'hui, c'est que les Français ne nous approuvent pas encore sur tout ce que nous faisons", ajoute-t-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La République En Marche Assemblée nationale Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants