1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Macron en nazi : le PS lance une procédure d'exclusion contre Gérard Filoche
2 min de lecture

Macron en nazi : le PS lance une procédure d'exclusion contre Gérard Filoche

Le 17 novembre, Gérard Filoche a tweeté un photomontage issu d'un site d’extrême-droite visant Emmanuel Macron. Il l'a depuis retiré, mais son parti a lancé une procédure d'exclusion.

Gérard Filoche
Gérard Filoche
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Gérard Filoche va-t-il être exclu du Parti socialiste ? Rachid Temal, membre de la direction du PS, a expliqué, vendredi 17 novembre, qu'il avait engagé une procédure d'exclusion à l'encontre de Gérard Filoche. En cause : un photomontage, publié par Gérard Filoche sur son compte Twitter. Sur ce dernier, on voit Emmanuel Macron, brassard nazi où la croix gammée a été remplacée par le symbole du dollar.

Derrière lui, on aperçoit les visages de Patrick Drahi, Jacob Rothschild et Jacques Attali, mais aussi les drapeaux américain et israélien. Le slogan de ce photomontage : "En Marche vers le chaos mondial". En tweetant cela, Gérard Filoche a commenté en parlant d'Emmanuel Macron : "Un sale type, les Français vont le savoir tous ensemble bientôt".

L'image, qui a vivement fait réagir sur les réseaux sociaux est issue du site d'extrême-droite Égalité et Réconciliation. Pour ce photomontage, le président du site, Alain Soral a récemment été convoqué devant le tribunal de grande instance de Parisprécise Le Monde.

Face au tollé, Gérard Filoche a rapidement retiré son tweet. Samedi, il s'est justifié, à sa façon. "A priori l’image Macron + argent est totalement banale. Il y en a 100 comme ça. À l’examen ce montage et sa source sont bad. Dès que j’ai su je l’ai retiré aussitôt. Tout à fait désolé !", a-t-il écrit.

À lire aussi

Au Monde, il a précisé ses propos. "Je ne savais pas quelle était sa source, sinon je ne l’aurais pas laissée, enfin j’ai dit que j’étais désolé ! Qu’est-ce que les malveillants veulent de plus ? Retrait pour erreur et excuses, ça ne leur suffit pas ?", a-t-il justifié.

"Qui peut oser m’accuser de racisme et antisémitisme ? Toute ma vie militante témoigne du contraire ! Rien à voir avec Soral et toute cette bande honnie. Je suis socialiste de gauche pour l’unité de la gauche contre la droite et l’extrême-droite ! (...) Le reste est cabale en meute des macroniens et de quelques-uns dont des socialistes droitiers de mauvaise foi qui cherchent à me nuire pour autre chose".

Ce tweet constitue à ce titre un motif d’exclusion.

Le Parti socialiste dans un communiqué

Le Parti socialiste a dénoncé cette publication dans un communiqué, évoquant "un photomontage mettant en scène le président de la République, Emmanuel Macron, ainsi que d’autres personnalités, dans une imagerie indiscutablement antisémite et reprenant certaines références visuelles du régime nazi".

"Le Parti socialiste condamne avec la plus grande fermeté ce tweet, insupportable, inexcusable et inacceptable. Il porte atteinte aux valeurs mêmes du socialisme, ainsi qu’à l’engagement de chaque jour et à l’action de terrain de ses militants contre le racisme et l’antisémitisme. Il constitue à ce titre un motif d’exclusion".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/