1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Gel des prestations sociales : le gouvernement freiné par une faille juridique
1 min de lecture

Gel des prestations sociales : le gouvernement freiné par une faille juridique

Le gel des prestations famille et accidents du travail ne pourront pas être inscrits dans le budget rectificatif de la Sécurité sociale 2014.

Le gel d'une partie des prestations sociales ne pourra pas être inscrit au budget rectificatif de la Sécurité sociale 2014.
Le gel d'une partie des prestations sociales ne pourra pas être inscrit au budget rectificatif de la Sécurité sociale 2014.
Crédit : AFP / PHILIPPE WOJAZER / POOL
La rédaction numérique de RTL & AFP

Si le gel du montant des retraites et des aides au logement pourront bien être actés, ceux des prestations familiales et d’invalidité devront attendre, a déclaré ce lundi 16 juin une source parlementaire, confirmant une information des Échos.

Le projet de loi de financement rectificative de la Sécurité sociale (PLFRSS) doit être présenté mercredi 18 juin en conseil des ministres. Il contient des mesures permettant de réaliser de nouvelles économies, comme le gel des prestations.

Un obstacle juridique

Le gouvernement avait décidé de ne pas revaloriser comme prévu au 1er avril 2015 les prestations familiales (360 millions d'euros d'économies en année pleine escomptés) et les prestations invalidité/accident du travail (200 millions d'euros). Mais le Conseil d'État, consulté par le gouvernement, a estimé qu'il n'était pas possible d'inscrire dans le budget rectificatif 2014 des mesures qui ne prendront effet qu'en 2015. Elles pourront toutefois figurer dans le budget de la Sécu de 2015, qui sera présenté à l'automne.

Le Conseil d'État a avancé des arguments juridiques selon lesquels "on ne peut procéder qu'à des mesures pérennes dans un PLFSSR sauf si elles concernent l'année même, donc les gels qui ne concerneraient que l'année 2015 et qui ne sont pas pérennes ne peuvent être inscrits dans le PLFSSR" mais peuvent être reportés, explique le député socialiste.

Cet obstacle juridique intervient alors que le gouvernement était de plus en plus pressé par des associations et des députés, y compris socialistes, de revoir sa copie sur ce gel de prestations. Au total, le gouvernement misait initialement sur une économie de 1,7 milliard grâce au gel des prestations, retraites comprises.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire