1 min de lecture Attentats en France

Fusillade à "Charlie Hebdo" : Rachida Dati tacle Nicolas Sarkozy

Rachida Dati conteste le terme de "civilisation" employé par Nicolas Sarkozy en parlant de l'attentat de "Charlie Hebdo".

Rachida Dati le 6 janvier 2015 (archives).
Rachida Dati le 6 janvier 2015 (archives). Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Ce vendredi 9 janvier, l'UMP Rachida Dati a contesté les propos de Nicolas Sarkozy,qui avait qualifié la veille l'attentat contre Charlie Hebdo de "guerre déclarée à la civilisation".

"Je conteste cette idée", a lancé l'ancienne garde des Sceaux sur France Info
, demandant: "de quelle civilisation parle-t-on ? Daesh, c'est une civilisation ? La barbarie, c'est une civilisation ? L'horreur, l'inacceptable, c'est une civilisation ? En Europe, le nazisme était-il une civilisation ? Non ! (...) On est en guerre contre des barbares".

Datu recommande la création d'une "conférence des imams"

La veille, le président de l'UMP avait invité "les gens civilisés à s'unir face à cette barbarie fanatique," estimant que l'attentat contre Charlie Hebdo était "une guerre déclarée à la civilisation. La civilisation a une responsabilité de se défendre. C'est ce que nous sommes décidés à faire".

Face à un "islam en crise (...) dans le monde entier", la députée européenne a par ailleurs recommandé la création d'une "conférence des imams (...) à l'instar de la conférence des évêques". "Le Conseil français du culte musulman (CFCM) (...) peut parler à une autre génération, aux pouvoirs publics, mais ça ne parle pas à ce type de dingues qui sont fanatisés, idéologisés", a-t-elle jugé.

Se référant à l'Inquisition, Rachida Dati a ainsi estimé que "la religion catholique a réglé sa grave crise (...) en interne. Il faut que le culte musulman règle en interne ses problèmes de valeurs mais aussi de représentation".

Hommage à François Hollande

À lire aussi
Hassen Chalghoumi Attentats en France
Les infos de 6h - Enseignant assassiné : "C'est une honte !", dénonce l'ancien imam de Drancy

L'ancienne conseillère au ministère de l'Intérieur a également tenu à "(rendre) hommage à François Hollande qui a pu mobiliser tous les Français. Il a eu la bonne réponse, il n'est pas dans la surenchère".

Elle considère que le président de la République, dont la présence à la "marche républicaine" prévue dimanche en hommage aux victimes n'a pas été confirmée pour des raisons de sécurité, devra s'y rendre. "C'est important qu'il soit parmi les Français pour cette tragédie grave," a-t-elle conclu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats en France Rachida Dati Nicolas Sarkozy
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants