2 min de lecture Front national

Florian Philippot raille "le rétropédalage politique" de Roger Cukierman

INVITÉ RTL - Le numéro 2 du Front national estime que le président du Crif est revenu sur ses propos pour des raisons politiques.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Florian Philippot raille "le rétropédalage politique" de Roger Cukierman Crédit Image : Paul Guyonnet / RTL.fr | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Critiqué pour avoir estimé lundi matin que "Marine Le Pen est irréprochable personnellement", le président du Crif Roger Cukierman est revenu sur ses propos lors du 30e dîner du Crif lundi soir, affirmant qu'elle "n'est pas une personne fréquentable, ni irréprochable, aussi longtemps qu'elle continuera à ne pas se désolidariser des propos de son père pour lesquels il a été condamné par la justice". Une volte-face en forme de "petit rétropédalage" ou de "petit remontage de bretelles politicien", estime Florian Philippot au micro de RTL. Le numéro 2 du Front national explique que "le FN étant à 30% dans les sondages, il a dû revenir sur ses propos pour des raisons politiques".

L'antisémitisme, conséquence de l'islamisme

"Roger Cukierman a tenu des propos maladroits", continue-t-il. "Il faut nommer les choses clairement. La montée de l'antisémitisme est liée à celle de l'islamisme en France. Il faut lutter contre lui. Je n'ai pas vu le début d'une mesure, à part un site internet. Mais pensez-vous que ces gens-là vont aller sur un site d'État pour se remettre dans le droit chemin ?", demande-t-il. "Il faut de vraies mesures : réarmer la France, recréer des frontières et changer de politique étrangère pour ne pas être soumis au Qatar et à l'Arabie Saoudite qui financent le terrorisme".

Déchoir de la nationalité française les jihadistes bi-nationaux

Alors que la France a appliqué pour la première fois la confiscation de passeports à l'encontre de six jihadistes présumés soupçonnés de vouloir se rendre en Syrie combattre sur les théâtres de guerre islamistes, Florian Philippot a jugé insuffisant l'arsenal antiterroriste de la France. "C'est nécessaire mais pas suffisant. J'aimerais savoir s'ils sont double-nationaux. S'ils sont Français, on peut faire autre chose. S'ils ne sont pas que Français, il faut les déchoir de leur nationalité française et qu'ils aillent faire le mal ailleurs".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Florian Philippot Roger Cukierman
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants