2 min de lecture Grève des intermittents

Festival d'Avignon : "Je respecte la mobilisation des intermittents", dit Filippetti

INVITÉE RTL - La ministre de la Culture affirme comprendre et respecter la mobilisation des intermittents, qui compromet l'ouverture du Festival d'Avignon ce vendredi 4 juillet.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Intermittents : "Ce n'est pas régime de privilégiés", dit Aurélie Filippetti Crédit Image : Damien Rigondeaud / RTL.fr | Crédit Média : Jean-Michel Aphatie | Date :
La page de l'émission
Fanny Bonjean
Fanny Bonjean
Journaliste RTL

Le personnel du Festival d'Avignon a voté ce jeudi 3 juillet au soir la grève pour le lendemain, jour d'ouverture. La pièce Le Prince de Hombourg de Kleist pourrait ainsi être interrompue ou annulée. 

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a reconnu la grève comme ayant été votée "de manière démocratique" et affirme au micro de RTL "respecter la mobilisation", vendredi 4 juillet.

"Les intermittents veulent un festival militant, engagé (...). Ils veulent marquer leur présence. (...) Ma préoccupation est que les artistes et techniciens puissent jouer et que les spectateurs puissent aller à leur rencontre", a-t-elle déclaré.

Il faut une vraie réforme pour sécuriser et pérenniser le régime des intermittents

Aurélie Filippetti, ministre de la Culture
Partager la citation

Aurélie Filippetti a voulu se montrer compréhensive, rappelant les revendications des intermittents : "Cela fait 11 ans qu'ils sont inquiets, qu'ils veulent une vraie réforme (...). Mais à chaque fois qu'il y a une négociation, ils sont stigmatisés, vus comme des privilégiés".

À lire aussi
Selon les intermittents, l'occupation du salon servait notamment à demander l'abrogation de la nouvelle convention d'assurance chômage (archives). Grève des intermittents
Intermittents et précaires chahutent Rebsamen à un salon de l'emploi

"Le Medef voulait supprimer les intermittents. On a réussi à préserver les annexes 8 et 10 mais il faut une vraie réforme pour sécuriser et pérenniser un régime utile à tous les intermittents", a-t-elle ajouté.

Elle a toutefois rejeté les critiques des intermittents à l'égard du gouvernement, qu'ils accusent de ne pas avoir respecté l'accord passé avec les partenaires sociaux. "L'accord a été agréé par le gouvernement, les partenaires ont été respectés, a-t-elle affirmé. Il y a un problème avec une mesure : celle du différé. Cette mesure sera compensée à l'Unedic par l'État".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grève des intermittents Avignon Aurélie Filippetti
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants