1 min de lecture Fessenheim

Fessenheim : la centrale nucléaire fermera en 2018 annonce Ségolène Royal

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a annoncé que la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim sera reportée tant que le réacteur EPR de Flamanville ne sera pas mis en route.

La centrale nucléaire de Fessenheim
La centrale nucléaire de Fessenheim Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le report de la mise en service du réacteur nucléaire EPR de Flamanville à fin 2018 reportera d'autant la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, doyenne des centrales françaises, a convenu mardi la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal.

La loi qui prévoit le plafonnement de la production d'énergie nucléaire signifie "que quand Flamanville ouvrira, Fessenheim devra fermer. Donc Flamanville va ouvrir d'ici à 2018. Et donc en effet, Fessenheim devra fermer", a-t-elle dit en visite à Strasbourg. 

Elle a par ailleurs jugé "sans fondement" le chiffre de 5 milliards d'euros d'indemnités qu'EDF pourrait réclamer à l'Etat au titre de la fermeture de la centrale, en réponse à une question des journalistes en ce sens. "Aucune évaluation" n'a été réalisée à ce jour, a-t-elle affirmé.

De grosses anomalies à régler à Flamanville

La semaine dernière, l'électricien français EDF avait repoussé au quatrième trimestre 2018 le démarrage de l'EPR de Flamanville (Manche), alors que plusieurs anomalies techniques ont été révélées ces derniers mois. C'est la quatrième fois qu'EDF repousse la mise en service du réacteur de 3e génération, l'un des plus puissants du monde (1.650 mégawatts), qui devait initialement être livré en 2012 pour un budget de 3,3 milliards d'euros.

À lire aussi
La centrale nucléaire de Fessenheim, en Alsace (illustration) EDF
Les infos de 5h - Fessenheim : l'État versera au moins 400 millions d'euros à EDF pour sa fermeture

Le président de la République François Hollande avait renouvelé en mars sa promesse d'engager la fermeture de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin) "à l'horizon de la fin du quinquennat", c'est-à-dire en 2017. Mise en service en 1977 avec deux réacteurs de 900 mégawatts chacun, Fessenheim est la doyenne des centrales nucléaires françaises.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fessenheim Centrale Nucléaire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants