1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. VIDÉO - Emmanuel Todd : Jean-Marie Le Guen est "extrêmement choqué" et "effaré" par le livre de l'intellectuel

VIDÉO - Emmanuel Todd : Jean-Marie Le Guen est "extrêmement choqué" et "effaré" par le livre de l'intellectuel

REPLAY / INVITÉ RTL - Le livre "Qui est Charlie ?" d'Emmanuel Todd est une "insulte envers ces Français qui se sont manifestés en masse ce 11 janvier et qui ont fait l'honneur de la France", selon Jean-Marie Le Guen.

Jean-Marie Le Guen, invité du "Grand Jury RTL/ Le Figaro/ LCI"
Jean-Marie Le Guen, invité du "Grand Jury RTL/ Le Figaro/ LCI"
Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / Abacapress
Marie-Pierre Haddad
Journaliste

Quatre mois après les attentats de Paris, l'intellectuel Emmanuel Todd a suscité une vive polémique en qualifiant "d'imposture" les manifestations du 11 janvier qu'il juge "xénophobes". Dans son dernier livre, Qui est Charlie ?, l'historien affirme que la majorité des quatre millions de personnes qui ont défilé dans toute la France après les attentats contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher, manifestait en réalité pour des raisons "égoïstes" et "xénophobes", contre l'islam.

Des intellectuels "porteurs de sentiment de haine de soi"

Jean-Marie Le Guen se dit "extrêmement choqué par les conclusions d'Emmanuel Todd et assez effaré par les éléments du raisonnement". Il confie lire, "depuis des années", l'intellectuel qu'il considère comme quelqu'un "en dehors des sentiers battus et qui a un certain nombre de visions". Cependant, il estime que les propos de l'écrivain étaient "une telle insulte envers ces Français qui se sont manifestés en masse ce 11 janvier et qui ont fait l'honneur de la France".

Le secrétaire d'État chargé des relations avec le Parlement explique ces propos polémiques par le fait que la France se trouve dans une "période de confusion intellectuelle, sans doute parce que des menaces nouvelles existent et que le monde change". Il affirme avoir ressenti "une sorte d'angoisse" qui prend Emmanuel Todd, "avec d'autres intellectuels qui sont travaillés par ce futur qu'ils n'arrivent pas à imaginer et enfin, ils sont porteurs de sentiment de haine de soi et de pessimisme".

Le rôle du politique est d'entraîner avec lui le peuple français avec la fierté de ce que nous sommes

Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'État chargé des relations avec le Parlement

Selon Jean-Marie Le Guen, "il y a ceux qui se laissent emporter par ces sentiments et ceux qui résistent, combattent et se projettent dans l'avenir, parce que la France a un avenir". Quant à la réaction de Manuel Valls qui a dénoncé "la haine de soi et de la France", à la suite des propos de l'intellectuel, le membre du gouvernement soutient le Premier ministre.

À lire aussi

"Le boulot du politique est de donner du sens et de réaffirmer des valeurs. J'en suis vraiment convaincu […] Il faut entraîner avec lui le peuple français avec la fierté de ce que nous sommes. Le Premier ministre ne donne pas de bons et de mauvais points, il est dans le débat d'idées. Il faut ouvrir des pistes et véritablement ouvrir les perspectives, montrer aux Français que le pays peut réussir et que le modèle social n'est pas condamné", juge-t-il.

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/