1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élisabeth Moreno souhaite que les jeunes transgenres puissent utiliser leur prénom d'usage à l'école
1 min de lecture

Élisabeth Moreno souhaite que les jeunes transgenres puissent utiliser leur prénom d'usage à l'école

VU DANS LA PRESSE - Élisabeth Moreno, ministre de l'Égalité entre les femmes et les hommes, veut permettre aux élèves transgenres d'utiliser leur prénom d'usage à l'école, afin de lutter contre les discriminations.

Il faut "éduquer, sensibiliser, former et informer" sur ces questions, a déclaré lundi au Huffington post Elisabeth Moreno, qui entend "déconstruire" les préjugés pour faire "évoluer les mentalités".
Il faut "éduquer, sensibiliser, former et informer" sur ces questions, a déclaré lundi au Huffington post Elisabeth Moreno, qui entend "déconstruire" les préjugés pour faire "évoluer les mentalités".
Crédit : Ludovic MARIN / AFP / POOL
Charline Vergne

"Il faut éduquer, sensibiliser, former et informer", au sujet de l'inclusion des personnes LGBT+. Élisabeth Moreno, ministre de l'Égalité entre les femmes et les hommes, a décidé de faire de cette question une priorité.
Dans une interview accordée ce lundi 22 mars au Huffington post, elle a fait part de son intention que les élèves transgenres puissent désormais utiliser leur prénom d'usage à l'école. La ministre souhaite "déconstruire" les préjugés dans le but de faire "évoluer les mentalités". 

Dans cette optique, l'école tient, à ses yeux, une place essentielle. Si elle désire que les jeunes puissent y utiliser leur nom d'emprunt, c'est dans le but de "montrer à la personne qu’on la reconnaît et qu’on accueille sa transition", estime-t-elle auprès du média. Élisabeth Moreno précise qu'il s'agit là "d’un prénom, pas d’un changement d’état civil".

À écouter

24. Non-binaire, "gender fluid", neutre... Comment l'école accompagne les élèves
17:59

"L'école n'est pas suffisamment équipée"

Une prise de position qui s'inscrit dans l'actualité, puisqu'en décembre dernier, une adolescente transgenre, s'était donnée la mort. Quelques jours plus tôt, la lycéenne avait eu un échange difficile avec la CPE de son établissement scolaire lillois, au sujet d'un vêtement qu'elle portait. "La disparition de Fouad [prénom de naissance de l'élève, NDLR], 17 ans, soulève les cœurs bien au-delà de Lille et du lycée Fénelon où elle était scolarisée. Cette adolescente transgenre y a subi la discrimination", avait alors déclaré Adrien Quatennens, député La France insoumise du Nord.

Élisabeth Moreno a déclaré son intention de mettre en place un site Internet, à destination du corps enseignant, pour la prochaine année scolaire. Comme elle l'a précisé à nos confrères du Huffington post, l'objectif est d'éduquer "contre les LGBTphobies". La ministre a peu après ajouté : "Nous avons également décidé de rédiger un guide d’accompagnement dédié aux personnes trans. Après le drame de Lille, il faut se rendre à l’évidence : l’école n’est pas suffisamment équipée."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/