1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élections régionales 2015 : le bureau politique des Républicains pour le "ni fusion ni retrait" à la quasi-unanimité
1 min de lecture

Élections régionales 2015 : le bureau politique des Républicains pour le "ni fusion ni retrait" à la quasi-unanimité

Seuls Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-Pierre Raffarin ont émis des voix discordantes lors du bureau politique du parti, qui s'est tenu lundi matin.

Nicolas Sarkozy au Conseil national des Républicains, à Paris le 7 novembre 2015
Nicolas Sarkozy au Conseil national des Républicains, à Paris le 7 novembre 2015
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Réunis à l'occasion d'un bureau politique attendu à Paris ce lundi matin, les principaux responsables du parti Les Républicains se sont prononcés pour le "ni retrait ni fusion" des listes au second tour des régionales, sauf Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-Pierre Raffarin.

On reporte après le second tour les examens de conscience

François Fillon

La position exprimée par la plupart des élus suit les déclarations faites dès dimanche soir par Nicolas Sarkozy, qui avait déclaré que les listes Les Républicains constituaient la "seule alternance crédible".

"On ne change pas de stratégie au milieu du gué", a déclaré pour sa part François Fillon. "La fusion ou le retrait n'est pas à la mesure de la gravité de la situation politique. C'est lutter contre la mer qui monte avec des sacs de sables. On serre les dents et on fait campagne sans états d'âme, on reporte après le second tour les examens de conscience", a ajouté l'ancien Premier ministre.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/