1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élections régionales 2015 en Nord-Pas-de-Calais-Picardie : "Les voix de gauche seront en tête au premier tour", estime Pierre de Saintignon
1 min de lecture

Élections régionales 2015 en Nord-Pas-de-Calais-Picardie : "Les voix de gauche seront en tête au premier tour", estime Pierre de Saintignon

REPLAY / INVITÉ RTL - Le candidat socialiste en Nord-Pas-de-Calais-Picardie refuse de résumer les élections à un duel entre Marine Le Pen et Xavier Bertrand dans sa région. Le premier adjoint de Martine Aubry réaffirme sa volonté de se maintenir au second tour.

'Les voix de gauche seront en tête au premier tour", a prédit Pierre de Saintignon lundi 5 octobre sur RTL.
'Les voix de gauche seront en tête au premier tour", a prédit Pierre de Saintignon lundi 5 octobre sur RTL.
Crédit : Cécile de Sèze / RTL.fr
Pierre de Saintignon : "les voix de gauche seront en tête au premier tour"
08:40
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Coincé entre Marine Le Pen et Xavier Bertrand (LR), le candidat socialiste dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Pierre de Saintignon, est à la traîne dans les sondages. Selon une enquête BVA, le premier vice-président de la région Nord-Pas-de-Calais est crédité de 25% des voix au second tour, derrière Xavier Bertrand mais surtout loin de la présidente du Front national et ses 46% d'intentions de vote.

"A la fin du premier tour, les voix de gauche seront loin devant monsieur Bertrand", prédit pourtant Pierre de Saintignon. Le candidat PS ne s'alarme pas devant les sondages en citant l'élection du député Philippe Kemel, élu en 2012 à Hénin-Beaumont face à Marine L Pen et Jean-Luc Mélenchon. Malgré la position très confortable de la présidente du Front national, les candidats PS et LR ont affirmé tour à tour qu'ils refuseraient de former un front Républicain dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

L'emploi des jeunes au cœur de la campagne

Alors que Pierre de Saintignon s'apprête à présenter son programme lundi 26 octobre à Lille, l'emploi des jeunes va occuper une place centrale dans la campagne socialiste. "Je me bats pour l'emploi des jeunes des quartier populaires, c'est pour ça que j'ai demandé à ce que les emplois Direct Jeunes (DJ) soient mis en place dans la région", annonce le premier adjoint de Martine Aubry à Lille.

Depuis deux ans, le vice-président de la région Nord-Pas-de-Calais affirme avoir favorisé la création de "10.300 emplois non-précaires" pour de jeunes actifs de sa région. En mobilisant les entrepreneurs et les syndicats, le candidat PS souhaite étendre cette mesure à l'ensemble de la super-région Nord-Pas-de-Calais.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/