3 min de lecture Élections régionales

Élections régionales 2015 : des candidats changent de département en Île-de-France

ÉCLAIRAGE - Du Val-de-Marne au Val-d'Oise, des Hauts-de-Seine à Paris, la fusion des listes socialistes, Europe Écologie Les Verts et Front de gauche en Île-de-France a considérablement modifié les listes départementales pour le second tour.

Élections régionales 2015 en Île-de-France : Claude Bartolone, candidat tête de liste PS
Élections régionales 2015 en Île-de-France : Claude Bartolone, candidat tête de liste PS Crédit : JOEL SAGET / AFP
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Les résultats du premier tour des élections régionales 2015 ont bouleversé les listes départementales de gauche en Île-de-France. Au lendemain du 6 décembre, les listes de Claude Bartolone, pour le Parti socialiste, Emmanuelle Cosse, pour Europe Écologie Les Verts, et Pierre Laurent, pour le Front de gauche, ont fusionné pour n'en former qu'une seule au second tour afin de multiplier les chances de victoire. Les têtes de listes ont longuement communiqué sur cette fusion, moins sur les personnalités qui composent la liste. Pourtant, il y a eu du changement entre les deux tours dans tous les départements.

Ce rassemblement des forces de gauche a eu des conséquences pour le moins inattendues. En effet, plusieurs personnalités politiques, déjà présentes sur l'une des trois listes au premier tour, ont été transférées d'un département à l'autre pour le second tour. L'objectif est de satisfaire les intérêts des listes qui ont rejoint Claude Bartolone tout en tenant compte de la loi (parité, par exemple) et des revendications des socialistes qui veulent conserver leurs sièges.

Dans certains cas, l'équation n'a pu être résolue. Le changement de département ou de place sur la liste était les dernières solutions. Cette pratique ne présente aucune forme d'illégalité, selon le code électoral. Les élus peuvent se présenter dans n'importe quel département de la région. Ce qui ressemble tout de même à une forme de parachutage concerne au moins 22 candidats, selon le référencement réalisé par le site politiquemania.com

Du Val-de-Marne au Val-d'Oise

Le Parisien.fr relève ainsi que Pierre Serne (EELV), vice-président sortant aux transports et conseiller municipal à Vincennes, qui était candidat dans le Val-de-Marne, prend la tête de la liste de gauche du Val d'Oise conduite jusqu'à présent par Rachid Temal. Ce dernier redescend à la troisième place. 

À lire aussi
Renaud Muselier, président de l'association des régions de France gouvernement
Élections régionales : le report n'est plus envisagé, selon le président des régions de France

Dans les rangs de l'opposition, les critiques de cette méthode pleuvent.  "C’est du tripatouillage et un signe de mépris pour le Val-d’Oise", estime Stéphanie Von Euw, chef de file des Républicains dans le Val-d'Oise. Toujours sur Le Parisien.fr, Jean-Michel Dubois, le président départemental du Front national dans le Val-d'Oise, désapprouve le parachutage de Pierre Serne : "Comment va-t-on discuter des routes, de l’action économique ou des lycées avec quelqu’un qui ne connaît pas le Val-d’Oise ?"

Julien Dray perd, lui aussi, son statut de tête de liste départementale dans le Val-de-Marne. Parachuté de l'Essonne, Julien Dray cède son fauteuil au communiste Fabien Guillaud-Bataille. Le Val-de-Marne est l'un des derniers bastions communistes en France. En récupérant la troisième place, Julien Dray conserve toutes ses chances d'être un futur élu de la région. 

Autre exemple dans Slate.fr : "Didier Mignot, qui était candidat du Front de gauche en Seine-Saint-Denis est désormais, après les fusions de listes entre le Front de gauche et le Parti socialiste, candidat à Paris, dans l’équipe menée par Marie-Pierre de la Gontrie". Le rassemblement apparent ne dissipe pas toutes les divisions à gauche. Le parti de gauche, qui a fusionné avec la liste de Claude Bartolone, l'a annoncé. En cas de victoire, il siégera dans les rangs de l'opposition.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections régionales Île-de-France Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants