2 min de lecture Gouvernement

Edouard Philippe accélère les baisses d'impôts et annonce un "souffle fiscal"

Dans un entretien aux "Échos", le Premier ministre a détaillé la stratégie budgétaire du gouvernement.

Édouard Philippe, le 6 juin 2017
Édouard Philippe, le 6 juin 2017 Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Maxime Magnier et AFP

À la veille du début du débat d'orientation budgétaire avec les parlementaires, le chef du gouvernement annonce la couleur. Dans un entretien aux Échos, mardi 11 juillet, Édouard Philippe promet un "souffle fiscal", soit des baisses d'impôts massives dès 2018 évaluées à près de 11 milliards d'euros.

"La pression fiscale sera réduite de près de 0,6 point de PIB" l'an prochain, "soit un montant proche de 11 milliards" d'euros, a-t-il déclaré, estimant que cela représentait "un effort considérable", qui représente "plus de la moitié" des baisses d'impôts promises par l'exécutif sur l'ensemble du quinquennat. Il a ajouté vouloir "provoquer un effet de souffle fiscal en faveur de l'investissement, de l'emploi et de la croissance".

Dans un premier temps, lors de son discours de politique générale, le 4 juillet, Édouard Philippe avait annoncé des mesures d'économie, mais aussi et surtout le report à 2019 de plusieurs réformes fiscales, afin de contenir le déficit sous la barre des 3% exigée par Bruxelles en 2017 comme en 2018. Mais lundi 10 juillet, il avait indiqué "étudier les solutions" pour "accélérer" les baisses d'impôts, jusqu'alors prévues à 7 milliards en 2018.

Parmi les changements annoncés par le Premier ministre, le nouveau dispositif de l'impôt sur la fortune, qui prévoit de concentrer cet impôt emblématique sur le seul patrimoine immobilier afin de favoriser l'investissement, sera appliqué "intégralement en 2018", ce qui coûtera trois milliards d'euros. Également, la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages, présentée comme l'une des mesures phares d'Emmanuel Macron pour le pouvoir d'achat, sera enclenchée l'an prochain, avec une première étape évaluée à trois milliards d'euros. 

À lire aussi
Emmanuel Macron le 17 septembre 2019 technologie
Emmanuel Macron fait son retour en tant que président de la Startup Nation

Le prélèvement forfaitaire unique de 30% sur les revenus de l'épargne sera lui mis en œuvre dès 2018, avec un coût "d'environ 1,5 milliard d'euros" pour les finances publiques, souligne Édouard Philippe, qui précise que "les produits défiscalisés comme le Livret A seront toujours exemptés". 

Faire passer l'endettement public à 92% du PIB en 2022

Malgré ces différentes mesures, le chef du gouvernement se dit "prudent" sur les prévisions macroéconomiques, indiquant tabler sur une hausse du produit intérieur brut (PIB) de 1,6% en 2017, puis de 1,7% en 2018 et de 1,8% en 2022. Soit une trajectoire proche de celle prévue par le gouvernement précédent. 

Si le gouvernement a par ailleurs inscrit dans ses documents budgétaires un déficit public s'établissant à 2,7% en 2018, le Premier ministre prévient : "Mais je ne suis pas un fétichiste du chiffre. Mon objectif politique est d'être en dessous de 3%, grâce au retour de la confiance". 

Pour respecter l'objectif d'un déficit sous la barre des 3% en 2017, tout en finançant les baisses d'impôts, le gouvernement prévoit un quasi-gel des dépenses publiques hors inflation. Sur l'État, "cela devrait représenter au moins 20 milliards d'euros d'économies en 2018", précise Édouard Philippe. Au total, d'ici la fin du quinquennat, le chef du gouvernement se fixe pour objectif de faire passer l'endettement public de 97% du PIB en 2017 à 92% en 2022.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Édouard Philippe Premier ministre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789305536
Edouard Philippe accélère les baisses d'impôts et annonce un "souffle fiscal"
Edouard Philippe accélère les baisses d'impôts et annonce un "souffle fiscal"
Dans un entretien aux "Échos", le Premier ministre a détaillé la stratégie budgétaire du gouvernement.
https://www.rtl.fr/actu/politique/edouard-philippe-accelere-les-baisses-d-impots-et-annonce-un-souffle-fiscal-7789305536
2017-07-12 01:32:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/82NNvaMNHGLGJ3_UT3Qj1g/330v220-2/online/image/2017/0613/7788948440_edouard-philippe-le-6-juin-2017.jpg