1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. ÉDITO - IVG dans la Constitution : "Ce combat va bien au-delà de notre Constitution", selon Alba Ventura
3 min de lecture

ÉDITO - IVG dans la Constitution : "Ce combat va bien au-delà de notre Constitution", selon Alba Ventura

Lors de l'hommage national à Gisèle Halimi, Emmanuel Macron a annoncé l'inscription de l'IVG dans la Constitution. Opportunisme politique ou une vraie conviction ?

Emmanuel Macron, lors de l'hommage à Gisèle Halimi, le 8 mars 2023
Emmanuel Macron, lors de l'hommage à Gisèle Halimi, le 8 mars 2023
Crédit : MICHEL EULER / POOL / AFP
ÉDITO - IVG dans la Constitution : "Ce combat va bien au-delà de notre Constitution", selon Alba Ventura
00:03:16
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura - édité par Marie-Pierre Haddad
Je m'abonne à la newsletter « Politique »

Emmanuel Macron a profité, le 8 mars, de l'hommage à la féministe Gisèle Halimi pour annoncer l'inscription de l'IVG dans la Constitution. Est-ce de l'opportunisme politique pour détourner l'attention ou une vraie conviction ?

En politique, il y a toujours un peu d’opportunisme. On cherche à parler d’autre alors que la contestation bat son plein sur la réforme des retraites, ou bien on dit que l’on va faire un projet de loi constitutionnel sur l’IVG, mais l’avortement ne sera pas le seul sujet. 

Ca peut être une révision globale de la Constitution dans laquelle il y a l’IVG, mais aussi par exemple la réduction du nombre de parlementaires. Tout cela n’est pas encore acté mais vous voyez bien l’opportunité. Cela dit, il est quand même difficile d’accuser Emmanuel Macron parce que c’est un sujet qu’il a demandé à sa majorité de porter, très tôt, notamment à Aurore Bergé la présidente des députés macronistes, très engagée en faveur de la cause des femmes. 

"Ces droits ne sont jamais acquis"

Est-ce qu'inscrire l'IVG dans la Constitution va changer la vie des femmes ? On marque le symbole et on rend irréversible un droit, ce n’est pas rien. Souvenez -vous de ce que disait Simone de Beauvoir : "N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant". 

À lire aussi

On a vu aux Etats-Unis comment la Cour Suprême a remis en cause l’avortement. Alors il faut rappeler qu