2 min de lecture Justice

Écoutes de Sarkozy : les juges vont enquêter sur des fuites dans la presse

Après la plainte du bâtonnier de Paris, une information judiciaire a été ouverte sur des fuites en marge de l'affaire Sarkozy.

Un enquête judiciaire a été ouverte pour "violation du secret de l'instruction" en marge de l'affaire de trafic d'influence qui vise Nicolas Sarkozy. Ici le 28 février 2014 à Berlin (Archives).
Un enquête judiciaire a été ouverte pour "violation du secret de l'instruction" en marge de l'affaire de trafic d'influence qui vise Nicolas Sarkozy. Ici le 28 février 2014 à Berlin (Archives). Crédit : AFP/CLEMENS BILAN
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le parquet de Paris a ouvert ce vendredi 18 juillet une information judiciaire pour violation du secret de l'instruction, violation du secret professionnel et recel, au lendemain de la plainte du bâtonnier de Paris, Pierre-Olivier Sur.

Cette plainte contre X faisait suite à la publication samedi par Le Monde d'un extrait de ses courriels, parmi plusieurs éléments de la procédure dans laquelle Nicolas Sarkozy a été mis en examen début juillet. L'ancien chef de l'État est soupçonné d'avoir, par l'intermédiaire de son avocat Me Thierry Herzog, tenté d'obtenir des informations couvertes par le secret auprès d'un magistrat de la Cour de cassation, Gilbert Azibert, sur une décision que devait rendre la haute juridiction dans un dossier le concernant.

Plainte déposée par Thierry Herzog en mars

Cette information judiciaire est également ouverte du chef de "violation du secret de l'instruction", les juges Claire Thépaut et Patricia Simon soupçonnant Nicolas Sarkozy d'avoir été informé du fait qu'il avait été placé sur écoute dans une autre enquête.

Dans un des articles parus samedi, Le Monde cite quatre membres du barreau de Paris - dont le bâtonnier Pierre-Olivier Sur - qui auraient été informés du placement sur écoute de Nicolas Sarkozy, lequel est par ailleurs avocat. Aucune écoute de la ligne d'un avocat ne peut se faire sans que son bâtonnier n'en soit informé, selon le code de procédure pénale.

Le Monde publie notamment l'extrait d'un courriel en janvier dans lequel Me Sur rappelle à ses collègues du barreau leur obligation de secret. Selon une source proche du dossier, le bâtonnier explique dans sa plainte qu'il a lui-même remis ce courrier aux juges d'instruction lorsqu'il avait été entendu comme témoin dans l'affaire de trafic d'influence, corruption et violation du secret de l'instruction dans laquelle est mis en examen l'ex-chef de l'État.

Cette information judiciaire avait été ouverte fin février par le parquet national financier. En mars, l'avocat de Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog, avait déjà déposé plainte pour violation du secret de l'instruction après la publication par Mediapart d'extraits des écoutes judiciaires de conversations qu'il avait eues avec son client. Le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Écoutes Sarkozy Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants