1 min de lecture Jean Sarkozy

Élections départementales 2015 à Neuilly : Jean Sarkozy abandonne

Jean Sarkozy renonce à briguer sa propre succession lors des départementales de Neuilly-sur-Seine, où le maire a fait barrage à sa candidature.

Jean Sarkozy le 16 novembre 2012 à Paris (archives)
Jean Sarkozy le 16 novembre 2012 à Paris (archives) Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Roher Karoutchi, patron de l'UMP dans les Hauts-de-Seine a confirmé jeudi 15 janvier que Jean Sarkozy renonçait à briguer sa propre succession aux élections départementales (ex-cantonales) à Neuilly-sur-Seine, où le maire a fait barrage à sa candidature.

Le conseiller général sortant sur le canton sud de Neuilly annoncera officiellement sa décision vendredi soir lors du comité départemental UMP qui aurait dû l'investir.

Une guerre froide évitée

Le désistement de Jean Sarkozy évite une guerre à droite dans l'ancien fief de son père, Nicolas Sarkozy.

Le maire DVD de Neuilly Jean-Christophe Fromantin a annoncé mercredi son soutien au binôme neuilléen formé par Alexandra Fourcade (UMP) et Pierre-Adrien Babeau (UDI), respectivement ses 1er et 2e adjoints.

À lire aussi
Jean Sarkozy à Paris le 16 novembre 2012. Facebook
Jean Sarkozy s'amuse à caricaturer François Hollande et le gouvernement Valls sur Facebook

"J'ai privilégié la défense des intérêts de la ville de Neuilly au conseil général dans un contexte territorial en pleine mutation, notamment avec l'émergence de la métropole du Grand Paris", a justifié le maire, assurant que "la logique des territoires prim(ait) sur la logique des partis".

Les électeurs devront choisir un binôme homme-femme

En mars 2015, Neuilly n'aura plus qu'un canton au lieu de deux et, comme partout ailleurs, les électeurs devront élire un binôme homme-femme. Dans ce contexte, il y a quelques mois, Jean Sarkozy avait proposé un tandem à Alexandra Fourcade, conseillère générale UMP du canton nord. Mais cette dernière avait décliné, préférant rejoindre Pierre-Adrien Babeau, le candidat adoubé par le maire.

"Il y a un an, Jean Sarkozy hésitait beaucoup entre les départementales et les élections à la région Ile-de-France, qu'il percevait comme la collectivité d'avenir. En septembre, toutefois, il semblait s'être recentré sur le département", explique-t-on dans son entourage.

En se retirant de la course aux départementales, Jean Sarkozy perdra également son siège de vice-président du conseil général des Hauts-de-Seine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean Sarkozy UMP Hauts-de-Seine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants