2 min de lecture Élections municipales à Paris

Dati, Buzyn, Hidalgo : la sécurité et la propreté au cœur de leur programme

Grande priorité de leur programme, la sécurité et la propreté sont devenus des enjeux majeurs de la campagne municipale de Paris. Retour sur les mesures d'Anne Hidalgo (PS), Agnès Buzyn (LaREM) et Rachida Dati (LR).

>
Dati, Buzyn, Hidalgo : la sécurité et la propreté au cœur de leur programme Crédit Image : AFP / Montage RTL | Crédit Média : Pauline de Saint-Rémy | Durée : | Date :
Photo Esther
Esther Serrajordia Journaliste

À un peu moins de trois semaines du scrutin, la campagne des élections municipales à Paris bat son plein. En tête des sondages, trois candidates. Anne Hidalgo (PS) arrive première des intentions de vote au premier tour, avec 24%, suivie de la LR Rachida Dati (22%) et la marcheuse Agnès Buzyn (19%), selon un sondage Ifop-Fiducial paru dimanche 23 février

Dans leurs programmes, dont Rachida Dati et Agnès Buzyn ont dévoilé les grands axes dans Le Parisien et dans Le Journal du Dimanche, la sécurité et la propreté sont la grande priorité. "La première demande des Parisiens, c'est la tranquillité et la propreté", a ainsi estimé Rachida Dati, qualifiant la capitale de "sale". 

Anne Hidalgo, candidate à sa succession, a pointé le "conservatisme" et le "retour en arrière" des propositions de ses deux rivales. 

Sécurité : la police municipale en question

Les trois candidates souhaitent maîtriser la hausse de l'insécurité dans la capitale. Rachida Dati veut ainsi armer les 3.400 postes de policiers municipaux dans une antenne par arrondissement. Une idée similaire à celle d'Agnès Buzyn, qui souhaite équiper la police municipale d'armes létales, avec au moins un policier par patrouille doté de caméras piétons. 

À lire aussi
Agnès Buzyn, le 15 mars 2020 élections municipales
Coronavirus et municipales : Agnès Buzyn confie ses regrets et son amertume

Anne Hidalgo, elle, s'oppose à l'idée d'une police armée, contrairement à ses concurrentes, et compte augmenter le nombre de policiers municipaux à 5.000, contre 3.400 aujourd'hui. La maire sortante envisage enfin la création d'une agence parisienne de travail d'intérêt général pour les mineurs délinquants. 

Rachida Dati a affirmé qu'elle souhaitait mettre en place une ligne téléphonique directe, qui permettrait aux habitants de joindre les policiers municipaux, et d'augmenter les caméras de vidéosurveillance (4.000 contre 1.360 actuellement). 

Propreté : Paris, une ville sale ?

La ville de Paris est-elle "de plus en plus sale", comme l'a affirmé Rachida Dati dans son entretien au Parisien ? La propreté est en tout cas l'une des priorités des candidates. 

Anne Hidalgo promet ainsi que le budget propreté de Paris sera porté de 500 millions à un milliard d'euros par an, une somme supérieure à celle qu'envisage Rachida Dati qui prévoit un plan d'investissement de 70 millions d'euros sur trois ans "pour moderniser les machines et mécaniser les tâches". La candidate LR veut ainsi mécaniser le service de nettoyage de la voirie et utiliser l'intelligence artificielle. 

La maire de Paris souhaite nommer un "agent de kiosque citoyen", qui recueillerait les remarques des Parisiens et Parisiennes, et un "responsable propreté" par quartier, une mesure qui fait également partie du programme d'Agnès Buzyn. 

La candidate LaREM veut également décentraliser la gestion de la propreté et la confier aux mairies d'arrondissement, une idée partagée par Rachida Dati qui souhaite elle ne confier que "partiellement" cette gestion aux mairies. Agnès Buzyn compte aussi privatiser intégralement le ramassage des ordures ménagères. 

Pour sensibiliser les citoyens, Anne Hidalgo prévoit d'augmenter considérablement les amendes. Jeter un mégot ou un papier par terre serait passible d'une amende de 150 euros, contre 68 euros aujourd'hui. L'acte d'uriner dans les lieux publics sera puni de 300 euros. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales à Paris Anne Hidalgo Agnès Buzyn
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants