1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Copenhague : le FN réclame "un plan global de lutte contre le fondamentalisme"
1 min de lecture

Copenhague : le FN réclame "un plan global de lutte contre le fondamentalisme"

Réagissant aux attaques de Copenhague, le Front National réclame le réarmement de l'Etat, le rétablissement des frontières et la déchéance de nationalité pour les jihadistes binationaux.

Marine Le Pen lors d'une conférence de presse au siège du Front national, le 6 février 2015, à Nanterre.
Marine Le Pen lors d'une conférence de presse au siège du Front national, le 6 février 2015, à Nanterre.
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le Front National réclame "un plan global de lutte contre le fondamentalisme" comprenant "le réarmement de notre Etat", le rétablissement des frontières et la déchéance "immédiate" de nationalité pour les binationaux impliqués dans des activités jihadistes, après les deux fusillades de Copenhague.

"Le Front National présente ses condoléances les plus attristées aux victimes des attentats islamistes de Copenhague. Un mois après les attaques parisiennes, l'horreur a frappé une nouvelle fois. La seule politique de l'émotion et des slogans ne suffit pas, il est plus que temps maintenant d'agir avec fermeté pour éradiquer l'islamisme radical qui nous a déclaré la guerre", écrit le FN dans un communiqué.

"Trois mesures concrètes immédiates"

"Le Front National demande trois mesures concrètes immédiates, dans le cadre d'une réponse globale au fondamentalisme: le réarmement de notre État face à la menace : police, gendarmerie, armée, et plus encore services de renseignement. Les mesurettes de Manuel Valls annoncées il y a quelques semaines sont très en deçà des besoins. Le rétablissement de nos frontières nationales par la suspension des accords de Schengen avant leur suppression. Nous devons pouvoir contrôler les hommes, les armes et les trafics qui entrent en France. La déchéance immédiate de la nationalité française pour les binationaux impliqués dans des activités à caractère djihadiste puis leur expulsion du territoire national", poursuit le parti de Marine Le Pen.

"Ces mesures doivent trouver place dans un plan global de lutte contre le fondamentalisme qui devra s'attaquer au communautarisme, vivier de l'islamisme. Le gouvernement, le PS et l'UMP bavardent inutilement depuis des mois, le Front National propose lui d'agir, de façon cohérente, efficace et respectueuse de nos libertés publiques", conclut le FN.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/